Selky écrit … « Dis-moi »

L’an dernier j’avais modestement participé à un concours d’e-criture, sur le site d’Auféminin.
J’avais proposé la lettre que j’avais rédigé pour mon Papi et ma Manine.
Cette année, j’ai pas forcément prévu d’y participer.
Puis j’ai vu des message de popines blogueuses passer, donc je suis allée voir, lire et voter.
Puis finalement un thème m’a inspiré.
Ce thème c’est «  Rendez-vous dans 20 ans ! « 

J’ai écrit le texte une nuit, comme ça, d’un trait.
Puis je l’ai fait lire à une popine, comme ça, après.
Elle m’a dit des mots trop de la gentillesse. Comme quoi ça l’a touché. Que c’était beau, que c’était vrai.
Alors je me suis lancée, je l’ai publiée.

Maintenant, ma nouvelle elle est là.
Elle s’appelle « Dis moi ».
SI ça te plaît, tu me le diras.
Et puis tu peux voter pour moi.
(oui c’est relou ces « vote pour moi », mais 6 sont choisis comme ça…)

T’es prêt lecteur?
Go !130804transfert (112)

Dis-moi…

Et toi là-bas. Oui toi.
Mon toi. Mon moi. Mon double de moi. Toi là-bas…
Tu le sais toi : dans 20 ans comment ça sera?
Hein, tu le sais toi?
Qu’est ce que t’en sais toi?
Tiens, pour la peine : dis moi.
Dis moi que ça ira. Que ces jours là resteront loin derrière moi.
Dis moi que je vais y arriver… Que ces semblants de nuit, ces heures blanches à réinventer ma vie seront bientôt finis.
Dis moi que ça va un jour arriver…
Que ces larmes tant versées ne noieront plus d’oreiller.
Dis moi qu’elles vont me ficher la paix. Qu’un jour je vais m’accepter, et ptet même le lendemain m’aimer…
Dis moi qu’un jour j’y arriverai… qu’un jour je serai apaisée.
Que toutes ces luttes, ces combats en moi. Ne sont pas vains et n’auront raison de moi.

Et nous, qu’en penses-tu de nous deux.
A trop me contempler les neurones, faudrait pas que je nous snobe.
Dis-moi qu’on sera toujours heureux.
Que notre nous restera tel. Restera deux.
Dis-moi qu’on se respectera encore. Qu’on ne se fera pas de tort.
Dis-moi que le temps n’aura pas raison de nous, qu’on s’aimera malgré tout.
Dis-moi que ces riens feront tout.
Dis-moi que nos mains seront nous.
Dis-moi que les hauts vaudront plus que les bas, qu’on marchera toujours du même pas.
Dis-moi qu’il ne t’arrivera rien. Si jamais là-haut y’a quelqu’un…
Me laisse pas seule. Je pourrai pas. Je serai rien.
Et dis-moi : je l’aurai cette bague?
Ou t’y crois toujours pas à ma blague.
Dis-moi si ça vaut la peine.
Que même sans on restera les mêmes…

 Et nos pticœurs, nos deux bouts de toi et moi…
Dis-moi que dans vingt ans pour eux ça ira.
Qu’importe où ils soient, ils soient heureux d’être là.
Dis-moi qu’elle aura confiance en elle, qu’il lèvera toujours ses grands yeux au ciel.
Dis-moi que pour eux rien ne sera trop difficile.
Que malgré les virages ils suivront bien le fil.
Dis-moi que ce qu’on leur a laissé ne sera pas si mauvais….
Plus d’amour que de guerre. Plus de fleurs que de pierres.
La confiance en demain, de l’espoir, des copains.
Dis-moi qu’ils sont heureux surtout, j’en demande pas beaucoup…
Et qu’ils nous oublient pas trop, j’en demande un peu trop?
Et dis-moi que moi j’aurai rien oublié.
Leur ptis pieds potelés, la façon dont ils dormaient.
Leurs je t’aime, leurs câlins, et tous deux main dans la main.
Dis-moi, toi aussi tu t’en souviendras?
Leurs gamelles à vélo, leurs batailles de jet d’eau.
Qu’ils rêvaient de camper, adoraient les crêpes et jouer au croquet.
Dis-moi qu’ils resteront unis ces deux-là.
Que le temps n’aura pas d’emprise sur ça.
Dis-moi que tout ça restera. Dans mon pti cœur, au fond de moi.
Que dans vingt ans, quand on y sera, tout ne sera pas trop moche ici-bas.

Vingt ans c’est si loin.
Mais c’est aussi demain.
Une porte qui claque.
Une main qu’on tend.
Un chemin qu’on prend.
Des clics et des claques.
Un avenir droit devant.
Une force, un destin.
Des amis, des matins.
De l’amour, du chagrin.
De l’espoir, des douleurs.
Et un matin bonheur.
Des pleins, des dés liés.
Trop de verres trop vidés.
Un choix, quel qu’il soit.
Pas de regret, faut avancer.
Quelques regards en arrière.
Non c’est devant maintenant.
Des montagnes à gravir.
Des étapes à franchir.
Des mots posés.
Certains croisés.
Des maux pansés.
D’autres oubliés.
Un cœur, en pleurs.
Des peurs, malheur.
Des rires d’enfants.
Trop de silence pesant.
Son absence insoutenable.
Trop de mouchoirs jetables.
Tu les prends, tu les jettes.
Les années aux oubliettes.
En vingt ans, tout ça.
Et toi …
Tu seras là, hein?
Dis-moi…

 Selky

Après oublies pas d’aller voter là hein, faut juste avoir facebook et cliquer sur le j’aimeeeeeeeeeeeee !!

 

4 réflexions sur “Selky écrit … « Dis-moi »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.