Selky te présente Ex-Anima – Théâtre équestre Zingaro de Bartabas

Selky a été conviée au dernier spectacle de Zingaro et te raconte cette expérience… surprenante.

Le théâtre équestre de zingaro kezako

Les créations du Théâtre Équestre Zingaro triomphent sur les scènes du monde entier.  Bartabas a inventé il y a plus de 30 ans une nouvelle forme de spectacle équestre en y apportant une touche à la fois esthétique et onirique. La troupe propose des spectacles alliant le théâtre, l’art équestre, la danse et la musique ! Installée au fort d’Aubervilliers en 1989, elle devient une des compagnies les plus importantes d’Europe et parcourt le monde.
Dans l’aventure Zingaro, les chevaux ont la place du roi. Ils vivent et travaillent aux côtés des artistes et sont le moteur de leurs créations et inspiration : un véritable théâtre équestre a émergé.

Ex-Anima l’ultime spectacle équestre de Zingaro

selky bartabas

L’artiste indomptable et imprévisible Bartabas nous propose son dernier « et ultime (?) » création : Ex-Anima.
Ce nouveau spectacle est en réalité un véritable hommage de Bartabas aux chevaux,

L’animal est un artiste à part entière et l’acteur principal de ce spectacle dans lequel l’homme est en retrait.
Le cheval a une place de roi et ne semble être dirigé par personne pour exceller sur scène. Ils sont seuls, comme en libertés et réalisent comme d’eux-mêmes une dizaine de scènes. C’est une véritable prouesse artistique qui rend chaque représentation unique dans une atmosphère mystique et fascinante.

 
Bartabas, extrait de l’Almanach Zingaro

Trente années de travail exigeraient que je me penche sur leur chronologie. Je le voudrais bien. Mais si de mes spectacles j’ai beaucoup de souvenirs, ils me reviennent en désordre. À la faveur d’une rencontre, d’une sensation, d’une odeur, d’une musique, d’un pays, d’un public, mais jamais à l’occasion d’une date, d’un anniversaire, jamais dans l’ordre où je les ai vécus.
Du temps qui passe, je ne connais ni l’étalon ni la mesure.”

LE domaine de BEYSSAN

Les seules représentations dans l’arc méditerranéen ont lieu au Domaine de Bayssan à Béziers, superbe domaine aux portes de Montpellier qui accueille des manifestations culturelles et va profiter de travaux d’améliorations plutôt prometteurs les années à venir.
Cette année, le chapiteau se dresse à nouveau pour 20 représentations du 23 avril au 19 mai, les mardis, mercredis, vendredis, samedis à 20h30 et tous les dimanches à 19h. Le spectacle dure 1h30, il est tout public à partir de 7 ans.
Tu peux réserver tes places en ligne sur le site de Hérault Culture.
Tu peux te restaurer sur place durant la période des 20 représentations : food trucks variés / restaurant « Le Chapiteau gourmand  » / aire de pique nique.
 
crédit photo Marion Tubiana©

SELKY A ASSISTE à Ex-anima

J’en ai pris plein les mirettes durant ce pestacle et suis sortie de ce chapiteau plutôt partagée, pleine d’interrogations et de réflexions, incapable de déterminer si cela m’avait plu ou déplu…
A vrai dire je ne m’attendais pas du tout à ce genre de représentation… J’imaginais davantage d’acrobaties, de cavaliers, d’interactions… Mais non, effectivement, les chevaux sont seuls maîtres sur scènes.
Quant à la dimension théâtrale, comment dire, ne t’attends pas à un fil conducteur comme une pièce traditionnelle où une histoire se dessine au fil des scènes. Ou alors elle était tellement suggérée que je suis passée à côté. Mais à en croire mes échanges avec DD et les copines blogueuses présentes avec moi, elles n’ont pas saisi non plus de cohérence, de suite logique entre les scènes.
Beaucoup de thèmes sous-jacents sont abordés, c’est tantôt sombre, poétique, mystique, drôle, émouvant, éprouvant, captivant.  Les scènes s’enchaînent sans transition.
Mis à part la scénographie « spéciale », les chevaux sont magnifiques et époustouflants. Ils réagissent aux sons (un petit orchestre joue en live), et aux lumières ; ils dansent, jouent, évoluent avec grâce et précision ; ils sont majestueux. C’était beau de les voir évoluer, seuls, libres. L’ambiance est sombre et mystérieuse, la pénombre règne dans le chapiteau silencieux…. Les jeux d’ombre et de lumière, la fumée, les sabots qui foulent le sable et résonnent, les cliquetis, les acteurs en retrait, tout cela contribue à rendre l’atmosphère énigmatique…
J’ai recueilli les impressions des ptisQ et de Doudou (DD pour les intimes), je vous les transmets (attention un peu de spoil)(mais pas trop) :
Minimi (10 ans et dimi)  » C’était space, rigolo, sombre. Il y avait un beau jeu de lumières. J’ai eu peur quand le cheval est soulevé et que l’autre tombe de la poutre. J’ai été amusée par les petits pas saccadés des acteurs, l’oie était rigolote. C’était joli. »
TInyni (7 ans 3/4): « C’était très bien, très noir. J’avais peur que les chevaux se fassent mal et saignent en se « battant ». J’ai eu peur que les chiens mordent les acteurs. J’ai été impressionné par les chevaux immobiles sur le dos« .
DD : « Choquant, surprenant, poétique« .
Les enfants ont apprécié la soirée. Même si le mot « peur » revient dans leur propos, ils étaient plus impressionnés qu’effrayés. Mais je tiens à préciser que quelques scènes peuvent être « choquantes » et perturbantes, d’où l’âge recommandé de 7 ans minimum.  Après ; les enfants se posent moins de questions que nous adultes qui avons tendance à intérioriser et réfléchir au pourquoi du comment. Ils ont profité du spectacle, aussi surprenant soit-il et l’ont apprécié tel quel. De mon côté je suis heureuse d’avoir découvert ce spectacle, encore plus si c’est le dernier de Bartabas ! C’était une chouette expérience qui m’a fait vivre de nouvelles sensations !!
J’ai aussi été séduite par le Domaine de Bayssan ; un très beau lieu, plein de charme et de ressource et qui promet de jolies choses une fois les travaux d’agrandissement réalisés !Je te laisse avec un teaser du spectacle et quelques photos officielles prises lors de répétitions (les photos à l’intérieur étaient interdites).
 

Ex-Anima est un évènement incontournable pour les passionnés (ou néophytes !) de la région : tu penses y aller ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.