Selky t’aide à survivre aux repas de famille (5 conseils avisés)

Hier on était en famille.
Repas de famille.
Long. Très long.
Trop long. Trop trop long.

140729 Selky_aide_survivre_repas_famille (1)
Mise en scène et photo by Minimi – all droits réserved

Et ces repas ont tendance à m’épuiser.
Dès leur annonce car je sais ce que je vais endurer. Un marathon miamesque interminable.
Le jour même car je ne suis pas faite pour ces marathons miamesques interminables. Je déteste rester longtemps assise à table (perte de temps – troooop long – appétit de moineau – je m’embête…)
Hier, j’ai donc profité de ce créneau pour te livrer 5 astuces pour survivre (du moins tenter de) à ces repas :

  1. sois inventif – mytho – menteur. Tu as dans un premier temps l’option « excuse » pour éviter le repas déjà.
    Je te propose plusieurs excuses :
    – un examen à réviser (si tu es étudiante, sinon : invente toi une formation ou autre…),
    – un examen médical à passer (colposcopie exploratoire digestonasale),
    – un ami de Papouasie occidentale de passage dans la région justement ce jour là,
    – une gastro fulgurante (excuse de dernière minute certes mais valable à 200%) – varicelle ou autre maladie de la loose contagieuse,
    – un déplacement professionnel qui tombe juste ce week-end là… (ohhh comme de par hasard)
  2. choisis bien ton voisin (si tu n’as pas réussi à trouver d’excuses pour y échapper) :
    – Car oui en effet, passer plus de trois heures aux côtés de tante Edmonde peut s’avérer très douloureux (et long) ! Sauf si tu veux connaître la recette du pain aux légumes et poisson servi pour la deuxième entrée. Oui c’est elle qui la fait. Et ramené dans sa petite glacière verte. Avec tout son amour.
    – Mise plutôt sur cousin Hub qui est parti 6 mois en Australie en road trip one again et qui a plein de supers aventures à raconter.
    – Fais attention à cousine Nina. 14 ans. Peut s’avérer sympa. Mais parler de Justeen Bieber ou Violetta ou amourettes collégiennes peut s’avérer aussi relou ou te projeter 10 ans en avant avec tes enfants et tu n’as ptet pas envie..
    Donc je te répète : choisis bien (si tu peux)… Si tu ne connais pas tous les invités, mise sur ta tranche d’âge.

    140729 Selky_aide_survivre_repas_famille (2)
    Selky a bien choisi ses deux voisines, non??

  3. sois discret. Je vais te proposer divers subterfuges pour t’occuper pendant le repas. Si tu n’as pas réussi à t’asseoir à côté de cousin Hub. Ou si en fin de compte il n’est pas si festif que ça.
    – pour te distraire je pense tout de suite à ton smartphone. Avec au choix : résultats de sport sur l’équipe – remonter l’actu de ton fil Facebook ou Twitter – une partie de Candy Crush – ou écrire un article pour ton blog (comme moi en ce moment) tout ça en mode commando. Pour cela, planque ton Iphone sur tes genoux, ou à côté de ton assiette sous la serviette. Si tu as des cheveux longs de type Raiponce tu pourras même pousser le vice en écoutant ta playlist avec tes oreillettes dissimulées derrière ta longue et épaisse chevelure. (Bien aussi si tu es à côté de tata Fernande un peu dure d’oreille).
    – tu peux aussi dessiner discrètement dans un coin de la nappe en papier si tu as (dommage pour toi) oublié de charger ton téléphone avant le repas…
    – la discrétion se prête aussi volontiers au vidage de ton assiette dans celle de ton voisin gourmand et affamé pour qu’il t’aide à finir sans ameuter toute la tablée (« eh Selky on finit son assiette ! »)

    140729 Selky_aide_survivre_repas_famille (3)
    Punaise t’as vu tout ce qu’y a à manger !!

  4. fais la diète la veille. Et oui parce que quand même n’oublions pas que nous sommes tous rassemblés ici pour festoyer en famille. Et qui dit festoyade dit repas à rallonge donc multiplats à manger.
    Donc si les astuces précédentes venaient à ne pas fonctionner, il ne te reste qu’une seule option : manger pour oublier et faire passer le temps.
    Et si tu veux que ton estomac survive à cette épreuve, je lui conseille de faire une petite diète la veille de la date. Car il va avoir de quoi se mettre sous le pilori : apéro bien garni, entrée unique voir double si tu tombes bien (allez je t’aide : œufs mimosas et asperges c’est de saison, et pâté. Et melon. Et saucisson.).
    Et non tu ne peux pas refuser sinon tout le monde va te tomber dessus : « Tu es malade? Tu fais le régime? Ça y est elle veut maigrir. Et pourquoi tu n’en prends pas ils sont pas bons mes œufs mimosas? Tu as peur de grossir c’est ça? Et vous avez vu machine sur le magasine on voit ses os… » Sers-toi punaise. Toujours se servir. Après tu seras inventif et/ou discret.
    Parce qu’après tu vas avoir le gigot d’agneau avec les patates au four et des flans aux légumes – puis le fromage – et après l’assiette de trois desserts. Oui comme un café gourmand sauf que les parts elles sont normales. Et y’en a 3.
    Adieu estomac, digestion, bouton de jean fermé. Bonjour ballonnement, Citrate de bêtaine et régime pendant une semaine…
  5. Soit serviable et social. Aujourd’hui c’est le jour ou jamais. Si tu veux pas rester tout l’après midi à table, saute sur  la moindre occasion de t’échapper.
    – aide à préparer le repas. Aide à servir, débarrasse. Toute occasion de dégourdissage de jambes est la bienvenue.
    – casse un verre en passant ça te donne 5 minutes de rabe pour nettoyage. 10 minutes si c’est une assiette pleine (passage de serpillière pour pas que mamie glisse).
    – va faire manger les plus petits qui sont sur la table des petits (en plus eux ils ont que saucisse purée compote et des bonbons) : 20 minutes de gagnées. Pique leur des bonbons au passage. Pinaise ils ont aussi une glace avec des Smarties j’y crois pas…
    – puis une fois qu’ils ont fini le repas, propose toi pour coucher les plus petit (20 minutes encore d’histoires, câlins et tout).
    – dès que ça se dispute, va faire le gendarme, faudrait pas que ça s’étripe là-bas !
    – rappelle à belle maman que c’est le seul créneau que tu as pour regarder son imprimante qui ne marche pas, faute de quoi ça sera trop tard, vous partez après le calvaire repas. 30 minutes de gagnées. Et une BA de faite. Tu es tranquille jusqu’à Noël.

140729 Selky_aide_survivre_repas_famille (4)Finalement avec Elsa, c’est pas mal aussi de partager une truite-pizza-citron–fromage-fraise (équilibré tu as vu y’a du légume)

Avec toutes ces excuses, tu passeras au moins la moitié du temps prévu hors de ta chaise !
Ou occupé !
Non?
Et toi t’aime les repas à rallonge?
Raconte moi tes astuces à toi !!

Selky

12 réflexions sur “Selky t’aide à survivre aux repas de famille (5 conseils avisés)

  1. Popote dit :

    Euh… alors moi le dernier repas de famille j’étais invitée ailleurs. L’avant-dernier j’avais une gastro. L’avant-avant-dernier je ne pouvais absolument pas laisser tomber ma meilleure amie qui venait de se faire larguer. L’avant-avant-avant-dernier… je crois que je n’y suis pas allée non plus, je sais plus trop pourquoi?
    Mais sinon j’aime bien les repas de famille. 🙂

    • Selky dit :

      OUi oui ça se voit que tu aimes tout comme moi les (inter)minables repas de famille lol !!
      Punaise moi j’y échappe jamais… je me fais avoir !!!!!!!!! 😉

  2. Nicole dit :

    Moi, j’en annule un sur deux et je privilégie 1-les buffets, 2-toutes les occases qui se déroulent en extérieur. La tante Edmonde est moins relou quand on peut se planquer derrière ses lunettes de soleil ou s’échapper pour une partie de badminton 🙂

    PS : chapeau la mise en scène barbiesque !

    • Selky dit :

      Oui Minimi a été inspired !! C’était dehors dimanche, lol, et l’option sunglasses est en effet parfaite pour dissimuler l’ennui ou la microsieste (mince j’avais oublié cette option!!)
      Difficile d’y échapper moi… DD a une GRAAAAAAAAAAAAAAAAANDE famillllllllleeeeeeeeee…

    • Selky dit :

      AH oui, moi mentir je sais pas…
      En plus là c’est la famille proche, dc bon pour éviter…
      SI c’était cousine Edmonde je veux bien 🙂

    • Selky dit :

      Oui avoir la famille à côté a ses avantages et ses inconvénients… Mais bon c’est quand même l’occasion de revoir des cousins, toussa…

  3. miss Julie dit :

    Mdr!! 🙂 Je retiens bien volontiers l’option  » je casse tout » quand j’estimerai que mon voisin de gauche ou de droite me CASSE un peu trop les pieds. ça peut servir et c’est une solution à laquelle je n’avais jamais pensé. Fichtre, pourquoi n’ai-je pas croisé ton chemin plus tôt??? Pffffff…. 😉

  4. maman@home dit :

    Il se trouve que je n’ai pas du tout de repas de famille de ce genre, les seuls auxquels je vais sont ceux chez mes parents, avec ma soeur et son ami, ou ma soeur, son ami, mon frère et sa femme quand ils sont dans le sud. Parfois super papi est de la partie mais aucunement désagréable au contraire. Et comme je n’ai pas de beaux parents je suis tranquille. Mais j’admire tes méthodes 😉

    • Selky dit :

      C’est du second degré hein. J’aime voir ma famille et la famille de DD (grande la famille, très graaaaaandeeeee). C’est juste les repas de 13h à 17h qui m’épuisent……….. suivis par l’apéro à 18h30……. lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *