Selky rentre d’une faille spanio naranjesque

Orange : adjectif invariable. Couleur. Obtenue par mélange malin de rouge et jaune. Variante : ocre, doré. ..
Orange : nom féminin. Fruit rond de l’oranger, de type agrume, de forme sphérique à ovale, à la peau orangé rougeâtre à  la pulpe juteuse et sucrée.De couleur orange. D’où son nom.
Naranja : mot espagnol désignant l’orange. Le fruit. Sumo de naranja : c’est marqué sur le jus d’orange du matin. C’est aussi une des seules choses que je sais dire en espagnol. Ah si je sais aussi dire « Ola. Qué tal? Moui bien. Itou? Dondé esta la playa. Bamos a la playa. Mojito » (quoi c’est pas espagnol. C’est international.).

Selky rentre d'une faille spanio naranjesque 6

Faille spanio naranjesque

Oui j’ai fait allemand en 2ème langue. Quel choix judicieux de type bonne idée. Hormis les 2 voyages scolaires imbibés de binouses géantes que j’ai pu faire au lycée. (Et le long trajet en bus. Jusqu’à Wunsiedel)(Petite commune de Bavière jumelée avec ma ville de grandissage) je n’ai que peu de souvenir lingual germain. « Hallo. Wo ist es? Bite schon. Danke Schon. Ich liebe disch ». Pire que rien. C’est comme une amnésie, comme si mes neurones allemands avaient grillés dès réception de mon bulletin du bac.
Brefle. Je n’ai donc jamais appris l’espagnol. La famille de DD est espagnole. Sa mamie (coucou Mamie étoile) parlait une espèce de franspagnol et en m’accrochant un peu j’arrivais à capter des bribes de conversation. Mais ce week-end nous étions en immersion totale en Espagne. Chez l’habitant familial cousinal. Chez autochtone. Le vrai. Le pur. Qui mange tard et parle fort. Et vite. En espagnol.

151130 Selky_rentre_faille_spanio_naranjesque (7)

J’ai donc passé deux jours dans une ambiance sonore étrange.
Traduction : je n’ai participé à aucune conversation et n’ai rien compris à ce qui a bien pu se raconter dans cette famille qui est la mienne désormais. Ah non j’oubliais. Les ptisQ non plus ne captent que dalle. Enfin si. Minimi a appris une comptine douce à l’école. Je soupçonne sa maîtresse dénommée Conception d’avoir du sang espagnol. Donc la comptine parle de « ninio » et de la « notché« . Bon j’ai rien compris d’autre car elle en est aux préludes donc ça s’apparente à du yahourt espagnol encore. J’attends le cahier pour suivre.

151130 Selky_rentre_faille_spanio_naranjesque (4)

Du spanio catalan

Nous étions donc 3 contre le monde espagnol pendant 2 jours. On me dit dans l’oreillette qu’il s’agit d’un dialecte local de type catalan que pratique la famille Doudouienne. Encore plus tordu que l’espagnol pur. Enfin catalan ou espagnol même combat nous 3 ne captions que tchi. D’autant plus que l’enfant a cette merveilleuse spontanéité (qu’est ce qu’elle raconte la dame?). Et cette faculté de rire ouvertement sans se cacher quand il en a envie. A se moquer quoi. Enfin se moquer je nuance : à rire gentiment et nerveusement au bout de 2 heures de repas espagnol à ne rien comprendre. (A ce propos je n’ai pas grandi de ce côté là et j’ai le rire nerveux facile). Nous avons donc passé de bons moments de solitude à 3.

151130 Selky_rentre_faille_spanio_naranjesque (1)
Les seuls moments où nous étions en osmose avec l’hôte espagnol c’est durant la cueillette de naranja. Et de mandarine. La cueillette est internationale. Tu chopes délicatement la naranja. Tu donnes un petit coup de poignet et tu déposes.
Et tu recommences.
(Et tu as mal au bras).
Et tu as de la vitamine D.
Pour tout l’hiver.
Grand bien nous fasse.
Grand bien nous a fait cette faille spanio naranjesque.
Selky

6 réflexions sur “Selky rentre d’une faille spanio naranjesque

    • Selky dit :

      Oui j’ai passé un bon week-end, il faisait bon et ça a fait du bien de changer d’air. J’aurais bien aimé vous voir aussi, mais bon (…)
      A charge de revanche. C’était bien ?

  1. Manu (Esteolia) dit :

    J’ai fait Espagnol au lycée moi! Et puis, à Cuba, ils parlent espagnol. Et puis j’ai rien compris non plus! Hihihi
    Je le lis et le comprends à la lecture sans souci, mais à l’oral.. Nada (sauf les bases comme toi; cerveza, playa, margarita…). Mais j’adore quand même! ;-D

    En même temps Je trouve ça rigolo de ne plus rien comprendre, ça dépayse encore plus.
    Et les parenthèses comme ça font du bien.

    Buen día

    • Selky dit :

      D’une certaine manière oui ça fait du bien tu as raison de rien comprendre du tout. C’était un peu comme si j’étais seule au monde, dans ma bulle … L’espagnol parlé doucement je comprends qqes bribes, mais là c’était vraiment la cata !!
      Cette petite parenthèse était la bienvenue tu as vu juste 🙂 BIzoux

  2. Sabrina dit :

    J’ai fait Espagnol en seconde langue, ma tante s’est installée en Andalousie j’ai donc eu l’occasion d’y aller un tas de fois. Les parrains de mon fils dont l’un est Espagnol s’en ont allé retourner vivre à Valencia où nous allons chaque fois que nous souhaitons leur faire le bisou….et moi non plus quedal! Nada ! Pas un mot d’espagnol. Et cet été nous y sommes allée 3 semaines ( 3 semaines en vadrouille à travers le pays) et bien je n’avais pas le choix que de discuter, demander, me renseigner, râler et compter en espagnol et je peux te dire avec beaucoup de fierté que je me suis bien débrouillée. C’est sympa ce pays qui mange tard et parle fort comme tu dis. J’aime beaucoup.

    • Selky dit :

      Ouh là là je serai incapable de tenir une discussion et encore moins de me faire comprendre !! SI j’avais étudié à l »école je pense que ça me reviendrai mais là je pars de zéro !! Bizarrement je comprends un peu quand on parle espagnol (pas catalan) doucement. Mais sinon oui c’est chouette l’espagne et ils sont tellement gentils.
      Enfin là nous sommes allés dans la famille de mon beau-père (son cousin, et enfants…) que je n’avais jamais vue. Ils étaient tellement attentionnés, avec nous et les enfants… ça fait du bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *