Selky raconte l’accouchement de Minimi #spoiler

Warning- Spoiler – Les personnes qui se reconnaissent dans les 3 lignes ci dessous sont autorisées à passer leur chemin.

Homme sensible : ne lis pas ce qui suit.
Femme n’ayant pas encore connu la joie de la délivrance : passe ton chemin.
Nullipare enceinte et croyant que la péridurale c’est comme les préservatifs : efficace à 100 % : ferme l’onglet…
Récit d’accouchement dans la place !

Ma princesse.

Tu es née le 27 Novembre 2008 à 4h22.

Minimi : 2,670 kg, 46 cm.

Mon Minimoi.
Notre Mininous.

.130907 Selky_raconte_accouchemnt_Minimi

Tu étais attendue pour le 7 décembre…

Ma grossesse s’est dans l’ensemble bien déroulée.
Résumé en quelques lignes. Pour plus de détails croustibat : me contacter en private.
Deux ans qu’on l’attendait ce test pipi qui vire au rose !!!
Joie, bonheur, excitation, le ventre qui s’arrondit doucement.
Mon dégout pour le café et le nutella (oui c’était affreusement terrible, je ne pouvais plus en manger).
Ma passion pour le pâté en croute…
Les petites bulles, premiers coups de pieds, puis défonçages de côtes nocturnes…
Du repos en fin de parcours pour te laisser pousser un peu plus (car tu étais déjà un Minimodèle in utéro).
Un arrêt de travail, affalage de Selkybaleine sur le canapé, préparation de ta chambre, de tes Minihabits.
Les visites chez docgynéco pour voir ton Miniminois et si tu as bien grandi (boule en stress dans la salle d’attente…)
Des cours de préparation à l’accouchement (qui n’ont servi à rien…. voir plus bas)
Des heures à me regarder le nombril et me caresser le Grobidon.
Familiarisation un peu en avance avec les fameuses contractions.
Deux visites pour rien à la mater.
10 kilos en plus, mes Mininéné un peu enflés, mini Mappy sur la poitrine (FF sort de ce corps), THE méga gingivite…
Minimi trèèèès basse : pipi toutes les 2 minutes, chaque auscultation du col est UN réel cauchemar (contournage de la tête – seul mon gygy aux mains de géant y parvenait…)
Les câlins de ton papa le soir.
L’attente mêlée à l’appréhension du grand jour…
L’excitation de cette nouvelle vie à venir, les questions, l’appréhension, la hâte, tout se mélange dans nos têtes et dans mon corps !!

Et puis cette nuit, je les sens qui se rapprochent ces maudites contractions.
23h30 elles commencent à s’intensifier et à être plus douloureuses. Moi, bête et disciplinée, je laisse DD dormir et je chronomètre…
Au bout de 2 heures à ce rythme (toutes les 10 minutes) et une Minifuite de la poche des eaux, je réveille DD : « Je crois qu’il faut qu’on y aille »… 1h30, il se réveille, me demande si je suis sûre qu’il faut partir maintenant… ?!!
Quelques minutes d’agitation, je finis le sac pour la mater, celui pour la salle d’accouchement (oui j’ai toujours un problème avec mes sacs), une retouche maquillage (NON ce n’était pas nécessaire MAIS je suis bizarre), un sms à mes parents, ça commence à faire un peu plus mal… DD me filme et se marre, je l’engueule de se dépêcher… J’ai mal !!! Ça coule !!!

On file à la mater, 10 minutes de trajet, aïeeee toutes les 5-10 minutes, pas de gyrophare ni d’accélération intempestive comme dans les films (zut)… On arrive, je sonne :
« Oui, c’est pour quoi ? »
 » 2h du mat, allo, je viens livrer une pizza !!!!!!!!!!!!!! »  Non mais allo quoi !! Je crois que je suis en train de pondre mon œuf !!

2h et quelques : installation, sexy attitude de la baleine à demi à oilp sur la table, pose du monito, douleur et tordage dans les tous les sens pour trouver une position confortable (confortable, que dis-je… la moins pire) pour m’installer… Une SF vient m’ausculter, mais n’arrive pas jusqu’à mon col (si vous suivez : Minimi est tellement basse qu’il faut contourner sa tête…), une autre arrive, me torture pendant 5 looongueees minutes pour m’annoncer que je suis ouverte à 1…

Ah bon ?? Je peux avoir la péridurale parce que j’ai comment dire : MAL là… Non, c’est trop tôt, ah bon ?? Tu t’en vas vilaine ? Non t’es sûre? Elle me parle de morphine éventuellement, elle « revient ». Soit. T’as intérêt à revenir oui !!!
Et à partir de là : je suis chiante, je le sais !!! Je bouge dans tous les sens, la douleur s’accentue +++, je crie sur DD car j’ai envie de vomir, j’ai chaud, je me tourne, ce (bip) de monito arrête pas de sonner, de tomber, je gigote comme un ver, je veux changer de position… J’ai surtout très très mal à chaque contraction, DD va chercher de l’aide (il n’en peut plus je crois de me pschitter et que je lui râle dessus)…

Au bout de plusieurs minutes qui me paraissent une éternité de douleur, on vient me chercher pour m’amener en salle de naissance pour me poser la péri. Ben il était temps Gisèle ! Je n’ai pas le souvenir qu’on m’ausculte (pour ne pas me triturer encore plus). Et là c’est le drame, tout s’enchaine super vite, on m’installe en salle d’accouchement, on me prépare pour la péri, j’agonise de douleur, les contractions sont hyper douloureuses, violentes et se rapprochent, j’ai peu de répit entre deux donc la pose de la péri est un souvenir VERYYYY désagréable tant on m’a mis la pression pour me plier en 12 et ne pas bouger !! Piquouse entre deux contractions qui étaient maintenant toutes les 2 minutes… Séance de torture terminée, la SF et DD arrivent, je ne me sens pas bien, j’ai envie de vomir et de faire popo… La SF m’ausculte, ouverte à 10.
Ouaaah dilatation de 1 à 10 en une heure. Oui mais j’ai envie de faire caca moi !
Ben c’est ça qu’on me dit : il faut pousser, vous êtes en train d’accoucher !!

Note pour  toi lecteur, la seule chose à dire à ses copines enceintes est : « Quand t’auras envie de faire caca, c’est le moment de pousser » ! En 9 mois personne ne me l’avait dit et j’aurais bien aimé car ça faisait un moment que je me « retenais » !!!

On m’installe, jambes en l’air, super position, on ne me dit trop rien, mais je vois une espèce d’affolement à côté de moi (enfin en bas de moi là-bas).
2, 3, 4, 5 personnes s’agitent à mes « pieds » enfin à ma foufounette béante, je sens que quelque chose de pas clair se trame mais personne ne dit trop rien. Je ne suis pas en état de trop demander quoi que se soit, j’agonise. Minimi est un peu en souffrance, donc faut y aller quoi… Ben tu m’étonnes ça fait 1 heure que j’agonise !!

Pause : si toi, homme sensible ou femme enceinte a quand même bravé l’interdit des premières lignes, il est toujours temps pour toi de passer ta route.

Et donc là c’est parti, je pousse, la péri n’a pas eu le temps d’agir (of course : ça fait 2 minutes qu’on me l’a posée) : une fois, deux fois, j’ai hyper mal. Je ne suis vraiment pas bien, j’entends « Ventouse !!!  …  Non c’est bon… » puis à moitié consciente de ce qui se passe, une effroyable douleur me tétanise et dans un dernier hurlement (épisio+ forceps sans anesthésie…) (c’est là que l’expression « le fruit de vos entrailles » prend tout son sens) : tu es là, c’est terminé.

Tu es née le 27 novembre à 4h22.

Tu pleures tout de suite, DD coupe le cordon, je pleure aussi, de fatigue et de soulagement, je tremble de tous mes membres, le pédiatre va t’ausculter. Il nous rassure : tout va bien… Il te mesure, te pèse, tu es un Minimodèle : 2,670 kg, 46 cm mais en pleine forme, l’examen est rassurant. Papa est fier, l’émotion nous gagne. On s’occupe de moi, et c’est parti pour la première tétée et un peau à peau jusqu’à 8h qu’ils nous transfèrent dans notre chambre.

Que tu es belle, si petite, si fragile, si douce! Et tu têtes, tu sais déjà comment faire !!
Comment ai-je pu réussir un bébé aussi parfait!! Mais si : tu es là, c’est fini mon bébé ne pleure pas, tout va bien.
Ta maman et ton papa sont là, oui on est là, on est et on sera toujours là pour toi mon bébé.

Merci mon DD de m’avoir donné le plus beau cadeau de la vie !!
Merci Minimi d’avoir fait de moi une Mamounette.
Pardonnes moi pour mes pleurs des « premiers » jours, mon baby blues, ma DPP, mes doutes, mes erreurs, je grandis avec toi mon amour, je fais de mon mieux pour être une bonne maman.
Toi et ton frère êtes mes plus belles réussites, mes plus belles victoires, mes cadeaux et trophées de la vie.
Je vous aime jusqu’à la lune.
Et retour.

#tobefollowed

Selky

11 réflexions sur “Selky raconte l’accouchement de Minimi #spoiler

  1. Tifaineve dit :

    Ça donne envie de la voir cette vidéo maquillage;-)
    Très joli ce témoignage! C’est toujours émouvant même si les récits varient d’un accouchement à un autre, avec son lot de détails top/glop ;-p. Et quand bébé est là, c’est explosion d’émotion, peu importe comment les minutes précédentes se sont passées! La preuve tu as recommencé pour Tininy! Et pour lui, ça s’est passé comment?;-p
    PS: elles t’ont rien expliqué aux cours de préparation à l’accouchement :-(( moi j’avais été prévenue des envies de pousser ;-D

    • Moi dit :

      Ma tifaine, tu auras peut etre le privilege de voir la vidéo ! Elle vaut son pesant de cacahuètes !!
      Tout à fait pour l’explosion d’émotions, c’est vraiment ça, un moment magique qu’il faut vivre pour comprendre!! Le début d’une superbe aventure !!
      Pour Tinyni je ne l’ai pas encore rédigé, c’est prévu donc patieeeence

      • Moi dit :

        Et pour les cours ouai j’ai vraiment été déçue…
        Bref c’est pas grave j’y suis bien arrivée ! Et avec ou sans cours on n’a jamais entendu aux infos qu’une femme « n’a pas reussi a accoucher… » Lol !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *