Selky ne peut plus faire certaines choses depuis qu’elle est maman

Coucou les MAPAZ.

Today, deuxième partie de ma success story en 3 opus !
Pour faire suite à cet article là ( la liste des choses que je PEUX faire depuis que je suis maman), cette fois ci je vais vous livrer les choses que je ne peux plus faire depuis que je suis maman.
Et oui, et oui, faut pas se leurrer Jeannine, la maternité a beau nous apporter bonheur joie félicité, elle nous « prive » de quelques plaisirs de la vie dont nous jouïssions avant. Oui oui oui…

131106 Selky_ne_peut_plus_faire_choses_maman

Les 10 choses que je ne peux plus faire depuis que je suis maman.

 

1- Me coucher tard en pensant que demain quand j’ouvrirai les yeux y’aura pleins de chiffres sur le réveil. 10h passées. Un luxe. Non non non… Mes ptisQ, mêmes couchés tard, à 8h max ils ont faim. Et même quand les enfants sont pas là, mon horloge interne est déréglée de toute façon. Chui fichue. 8 heures max. Et j’ai beau essayer de me rendormir…

2- Dire que je n’aime pas les enfants des autres. Ça le ferait pas. Mais je peux toujours le penser. Ouai j’aime mes enfants tout le temps moi, du morning jusqu’à la lune. Même quand ils sont fiants, chouineurs, relous. Alors que ceux des autres je les aime pas forcément quand ils sont fiants, chouineurs, relous… Mais ça se dit pas si…? #pardon

3- Manger pas équilibré sans se cacher. Ouai fini les plateaux repas pizza chips Häagen-Dazs tranquille. (Après faut partager mince!). « Non les enfants vous mangez votre soupe. Papa et maman ils zont pas faim ils mangeront plus tard ». (Préchauffe le four DD). N’imagine pas non plus pouvoir déguster tranquille ta part de gâteau trois chocolats du dimanche (que tu as attendue toute la semaine)…

4- Jurer en cas de cognage intempestif (Pierre richard), psalmodier en voiture, vociférer contre les personnes à mobilité douteuse dans les supermarchés, crier comme une demeuré pour un vase cassé – un orteil coincé… Non je me dois de calme garder ou du moins employer langage châtié pour ma rébellion verbale. « Avance blaireaute » s’adapte parfaitement en voiture. « Mais qu’est ce que c’est ce bazar« , « pinaise » …

5- Aller tranquille à la mer. Déjà le départ ressemble à un MiniKhoLanta2 : serviettes-parasol-ballon-seaux-pelle-bazar-maillots-tenue anti uv-casquettes-crème-eau-ravitaillement (4 sacs versus mon petit cabas en paille quand j’étais célibataire). Puis fini le croustibat tourne et retourne à bronzer (on est à l’ombre). Pas la peine non plus de se tartiner de manière sensuelle (je ressemble à un vrai poisson pané au bout de 2 minutes). Impossible de lire également (mon ELLE reviendra non lu, corné, fané et ensablé. Comme moi). Même pas la peine de penser dormir, se reposer : à la mer c’est vigilance rouge + châteaux de sable en bord de mer avec tunnels c’est mieux + baignades.. Moi les virées plage ça m’épuise. Vraiment….

6- Lire. Avant je lisais. Des livres de grands, et aussi des magazines féminins : ELLE, BIBA, Cosmo.  Puis j’ai été abonnée à Neuf mois, Parents, Enfants. Puis je n’ai plus eu le temps. Puis par moments ça revient je relis un peu pendant la sieste des ptis. Puis j’ai tenté de me réabonner à ELLE. Mais le rythme hebdomadaire est trop rapide pour moi. J’en ai 3 encore emballés qui m’attendent…

7- Faire certains trucs festifs du genre : aller sous la table pour distribuer la galette – avoir la fève – ouvrir SEULE mes cadeaux d’anniversaire et de Nonel – souffler SEULE mes bougies… Non y’aura dorénavant des ptites mains rapides-furtives-déchiqueteuses, des ptites âmes sensibles-innocentes- rêveuses à privilégier.

8- Avoir une conversation téléphonique digne de ce nom avec mes enfants dans la même pièce. Alors je ne sais pas vous, mais moi, dès que je prends le téléphone tu peux être sûre qu’au bout de deux minutes y’en a un qui aura envie de faire popo, l’autre voudra allumer un dessin animé, ou jouer avec moi à UNO, ou que je lui explique la différence entre un cercle et un rond… ou alors ils se mettront à se chamailler. C’est systématique. Je ne peux pas appeler tranquillement en leur présence.

9- Aller faire du shopping que pour moi. Mon neurone de maman est toujours allumé quand je suis dans une boutique – y font toujours des choses choupinettes! Même quand je vais aux puces, j’ai du mal à résister à l’appel du joujou qu’on a pas (« hé doudou il valait que 2 euros !!) Et même quand j’y vais seule, je ramène toujours quelque chose pour eux. Non mais quand même quoi c’est pas croyable ça !!!!!!!!!!!!

10- Penser qu’à ma tronche – me plaindre – ruminer sur mon pauvre et triste sort.
Non je n’ai non plus « le droit » de dire que je suis seule – que personne ne m’aime – que je m’ennuie – que je ne sais pas quoi faire.
Non je n’ai non plus (en théorie) plus le droit d’être avoir peur de la mort – la maladie – de mourir – d’être malade – que mes proches meurent – que mes proches soient malades – de paniquer – stresser – pleurer pour un rien (poke ROSE) – m’énerver pou un rien – râler trop vite – perdre patience…
Non je ne peux plus faire ces choses là.
Non je ne dois plus penser à tout ça.
Non je ne peux plus être faible. Celle que j’étais. Celle que je suis encore par moments.
Car je me dois d’être forte pour eux. Je suis leur maman, leur modèle, leur pilier, celle sur qui ils doivent pouvoir toujours compter (cette pression). Et ça c’est pas encore tout à fait gagné…

Selky

8 réflexions sur “Selky ne peut plus faire certaines choses depuis qu’elle est maman

    • Moi dit :

      Oui flo c’est pareil. Je ne m’y aventure jamais seule en tout cas !
      Le MiniKhoLanta1 j’en parlais dans l’article d’avant avec mon sac gogogadget !! (Tu viens a paris le 4?? Chavé pô ! Cool !) bzz

  1. laquichemasquée dit :

    Prendre le temps de choisir tes vêtements avant de sortir, prendre le temps de te maquiller, aller chez le coiffeur régulièrement, … … la liste est longue… ,);)

  2. Ana dit :

    Trop bien cette nouvelle série, après les choses qu’on peut faire, les choses que nous ne pouvons plus faire!!!Je te lis et je m’identifie en tout, c’est trop fort comme tu arrives à l’exprimer. Gros bisous ma belle. Anita

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.