Selky lit (idées cadeaux Noël dans le dedans)

Aujourd’hui je vais te présenter 3 livres, enfin 4 si tu comptes correctement. 3 livres qui pourraient être 3 idées cadeaux pour toi et tes rejetons sur vos wish lists du Papa Noël.
Bah oui quoi, Halloween is over, maintenant on commencer à entourer découper coller. Même toi oui si tu ne veux pas te retrouver avec un Nième pyjama pilou pilou ou le Best OF de Plus Belle la Vie. (moi je fais ma liste depuis quelques années maintenant, ça évite aux lutins de cogiter, de tourner comme des âmes en peine la veille de Nonel dans les boutiques, les doublons, et tout le monde est content).
Pardon je tergiverse. Mais c’était pour la bonne cause tu en conviendras.
Donc. 3 4 livres. Donc 3 publics visés.

  • Les Mamounettes de ton entourage (ou toi) fanas de Mojitos ;
  • Les n’enfants à partir de 6 / 7 ans avides d’aventures (Minimi a servi de cobaye lecteur) ;
  • Les n’enfants accros aux supers héros de tout âge (je te laisse deviner qui a servi de cobaye lecteur).

La lecture pour les Mamounettes 

151108 Selky_lit (2)

Ce livre là est une petite pépite. Déjà le titre est pétillant « M comme…. Maman a bien mérité un petit mojito » ! Publié aux Editions Leduc – collection Tut-Tut – je l’attendais de patte pied ferme depuis un moment. Car Sophie n’en est pas à son premier coup de maître (et mon auriculaire me dit que ce n’est pas le dernier). Vous la connaissez sans doute comme l’auteur de deux romans, parus récemment, dans deux registres totalement différents mais à découvrir absolument. (t’as vu toutes ces rimes en -ent ??).
Le premier : « Drôle de Karma » nous embarque dans une comédie romantico policière à rebondissements. Joséphine l’héroïne miss catastrophe au bad karma voit sa vie chamboulée et prendre un nouveau virage du jour au lendemain, point de départ de sacrée aventures rocambolesques ! Les personnages sont plus qu’attachants, l’héroïne est Bridgetjonesque. C’est si drôle, j’ai voyagé (les descriptions m’ont réellement fait voyager, tu sais à m’imaginer les décors dans ma tête, c’est pas toujours que ça fonctionne), j’ai souri, j’ai empathisé (ouai je l’ai inventé celui là), et je l’ai pas lâché avant le point final.
Le second « Vous reprendrez bien un dessert » m’a accompagné lors de mes séances de vélo d’appartement (ouai je bike at home si je veux). Sophie nous embarque au sein d’une famille lors du dîner de Noël chez le patriarche : humour cinglant, quiproquos autour du chapon, vieux dossiers dissimulés, des personnages intrigants : parfait mélange pour ce roman très bien ficelé ! Je n’en dis pas plus : sustense !!
Le petit dernier « M comme Maman » est la suite logique du blog Six in the City : Sophie nous embarque à grand renfort de Mojitos dans sa famille avec ses 4 enfants (je la vénère) de moins de 9 ans (je la vénère ²), des illustrations simples mais plus qu’efficaces, et de l’humour et du second degré à gogo. Quelle maman ne se reconnaît pas dans ces scénettes drôlissimes !! Moi je m’en délecte ! Alors quand j’ai reçu ce recueil alphabétique de survie du parent, avec de la dédicace <3 dans le dedans, j’étais joie et excitation ! Rien que les sobriquets qu’elle utilise me font glousser sous cape : Jean-Félicien, Guy-Dylan, Ronaldo-Zeus, John-Kennedy, Zahia-Fernande Bryan-René, John-Snow, etc… Les situations cocasses sont parfaitement choisies pour illustrer le quotidien du parent fatigué, les répliques cinglantes de Reine-Mère sont hilarantes, et les conseils judicieux qu’elle nous délivre sous chaque mot défini sont délicieux. Je ne t’en dis pas plus, pour le reste va chez ton libraire ! (Merci Sophie).

De la lecture d’aventures 

151108 Selky_lit (1)

J’ai été tentée par la découverte de ce livre pour plusieurs raisons. La première : le titre. « Par bonheur, le lait » aux éditions Au Diable Vauvert.
Rien qu’en le lisant t’as envie de lire la suite. Enfin moi oui.
Ensuite le résumé m’a intrigué. « Au petit-déjeuner, un petit garçon et sa jeune sœur s’aperçoivent qu’il n’y a plus de lait à mettre dans leurs céréales. Maman est partie en voyage, c’est donc Papa qui se met en route pour la supérette. Mais ce qui devait être une simple course se transforme en fabuleux voyage, où se côtoient, dans un désordre indescriptible, volcans en éruption, extraterrestres, poneys très intelligents et « wumpires » bien singuliers… Qui aurait pu croire qu’une simple bouteille de lait puisse amener tant de problèmes ? Une histoire complètement folle et comique, hommage au petit déjeuner, à l’imagination, aux parents et aux enfants. »  L’auteur anglais, Neil Gaiman, est (apparemment)(je le connaissais pas oh ça va hein) reconnu pour ses romans jeunesse, adulte, enfant, etc avec comme ligne de conduite le rêve, la magie et l’imaginaire ! Son précédent livre jeunesse s’intitule « Le jour où j’ai échangé mon père contre deux poissons rouges » (il donne envie de le lire celui là aussi). On imagine bien le papa malmené et  morfler dans cet opus. C’est un peu pour cela que dans « Par bonheur le lait »le papa prend sa revanche et incarne le héros sauveur de lait et bravant mille dangers et êtres farfelus. C’est vrai qu’il lui en arrive des aventures rocambolesques : il est kidnappé par des extra terrestres, rencontre des pirates, vampires, dinosaures, poneys qui parlent, etc. Ça peut paraître absurde mais c’est très drôle et bien ficelé, surtout que le papa tient plus que tout à protéger sa fameuse bouteille de lait tout au long du périple. Tel son précieux !!
Nous l’avons lu avec Minimi. Ensemble, à deux voix.  Il était un peu long pour elle (elle va avoir 7 ans) mais elle avait surtout envie de le partager avec moi. Au départ elle n’était pas très emballée parce qu’il n’y avait « pas d’images en couleurs » (je la cite). Mais elle a été emballée par l’intrigue, la disparition bizarre du papa et n’a pas demandé son reste pour continuer. Puis au détour d’une page elle a découvert les sublimes illustrations de Boulet et nous avons poursuivi la lecture d’un trait. On oublie le noir et blanc tant elles fourmillent de détails et sont réalistes. Même Tinyni, 4 ans, a écouté l’histoire. à l’évocation du mot pirate il a déboulé derechef et a beaucoup apprécié les dessins et l’histoire.
Gros coup de cœur pour ce livre jeunesse (à partir de 6 ans)(sorti dans les bonnes librairies le 5 novembre)(hier quoi) mais que je qualifierai d’intergénérationnel (il est beau ce mot) car j’ai vraiment aimé l’histoire (mais je suis une grande enfant). D’autant plus que, paillette sur le cupacke, ce livre va être adapté au cinéma. Et… et … et… Johnny Depp sera à l’affiche !! Je l’imagine parfaitement dans le rôle du papa aventurier, et j’imagine aussi un film à l’ambiance d’Alice in Wonderland ou Charlie et la Chocolaterie, totalement fantasque et émerveillant à souhait !!

 

De la lecture de Super Héros 

151108 Selky_lit (3)

Et enfin, last but not least, troisième volet lecture avec non pas un mais deux livres de Super Héros : j’ai nommé La Grande Imagerie de Captain América et Hulk aux Editions Fleurus ! Si tu as des petits garçons dans ton entourage, je t’imagine envahi par ces supers héros en tout genre : Spiderman, Superman, Thor et sa clique qui vole et a des Supersoutils Superpuissants, ou encore Star Wars et Dark Vador.
Je t’arrête tout de suite, je n’ai jamais vu Star Wars, non. (bouhhhhhh je t’entends me huer). J’ai jamais accroché petite aux 3, 4, 5. Ni plus grande aux précepts (non mais je suis quand même hein). Et encore moins aux nouveaux 6 et 7 soon si je ne m’abuse. Les Wookies chez pas quoi, les robots trucs, je sais pas j’accroche pas. Bref, revenons à nos moutons intéressés membres de la Supertroupe des Avengers. J’ai découvert sur le tard ces bestioles là, au cinéma. Ne m’en veux pas je ne suis qu’une faible femme qui a baigné dans le Club Dorothée durant son enfance. Et je t’avoue que j’apprécie un peu plus. Même s’ils me font quand même doucement glousser avec leurs Supersforcessurnaturelles. Je suis pragmatique aussi. J’ai un gros faible pour Iron Man, que dis-je Robert Doney Jr, sexy et drôle à souhait. Thor et ses gros muscles pour soulever le marteau est pas mal non plus. Je m’égare.
TInyni (4 ans donc si tu suis) n’est pas passé à côté de ce phénomène de mode. Il a quelques personnages en « poupées » (mince comment on dit, en taille barbie quoi, pas des petites figurines) notamment Captain América et son bouclier magique. Quand il a découvert les livres : il était hystérique ! Nous avons du afficher dessssssssssuite les posters, à côté de leurs copains (Spider, Batman et Iron Man provenant des autres albums) et je te laisse deviner notre lecture du soir pour les semaines, que dis-je mois à venir (je suis réjouissance). Oui l’enfant est un peu mono maniaque de la lecture. Nous alternons pirates, chevaliers, pirates, super héros, une touche de pompiers mais le pirate chevalier est souvent vainqueur.
Pour en revenir aux albums, à l’instar des premiers opus de la série Super Héros, ils sont abondamment illustrés, et découpés en petits chapitres pour découvrir la vie des Superhéros : leur vie, leurs pouvoirs magiques, leurs différentes armures ou costumes, leurs amis, amours et enfin leurs horribles ennemis. Tout un programme ! Mais très pratique pour réviser ses classiques !

Voilà ne me remercie pas pour les 3 idées cadeaux toutes trouvées pour Noël : la belle-sœur Carla, ta nièce Amandine et le petit neveu Guy-Dylan (poke Sophie).

Et toi t’as mis du livre sur ta wish list?

Selky

Les livres ci dessus nous ont gentiment été offerts par l’auteur pour le premier (copine SOphie) et les maisons d’éditions pour les derniers. Merci pour ces joulies découvertes.

2 réflexions sur “Selky lit (idées cadeaux Noël dans le dedans)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *