Selky est hypocondriaque

6 Oct

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu peur.

Peur de l’orage. A en pleurer de frousse, même plus grande, planquée dans les wawa, le walkman sur les oreilles, tous les volets fermés, ou la tête sous l’oreiller. Quand j’étais dehors je te laisse imaginer…
Peur d’un glissement de terrain qui emporterait notre immeuble à flanc de « semi montagne ». Peur des inondations. L’eau qui monte et qui nous emporte.
Peur de ne pas réussir : à l’école, les études, je me suis toujours mis une pression monstre.
Peur de ne pas trouver l’amour, puis de ne pas réussir à tomber enceinte, puis de ne pas être une bonne maman…
Peur de la mort. La plus grande peur que j’ai et dont je n’arrive à me défaire. La mienne est celle de mes proches.
Aujourd’hui encore elle me bouffe. Et elle m’empêche de dormir en ce moment de temps en temps., comme ça, sans prévenir…

131007 Selky_est_hypocondriaque

Tu comprends donc que je suis déjà à la base un peu angoissée du bulbe.
Mon amie hypocondrie est apparue (en plus de ma copine anxiété) dans ma vie il y a quelques années.
Quand j’étais ado : une « tuile » m’est tombée dessus (pas au sens propre hein…)
Peur de tous ces examens : de ce p… de tunnel d’IRM, de cette p… d’aiguille dans ma moelle, de ces électrodes sur ma tête, du courant envoyé, de ne plus pouvoir marcher, peur que ça recommence, de ne plus pouvoir courir ni faire de sport…
15 ans plus tard, je vais mieux. Reste ma fichue patte folle.

Depuis cette période j’ai sans doute eu toutes les maladies du monde.
Mon corps me parle que veux tu.
J’ai consulté pendant des heures toutes les rubriques de Doctissimo, parcouru tous les forums d’Auféminin, mis des mots sur mes maux : Diagnostic du Dc Kro.
Exemples choisis : tumeur du cerveau à plusieurs reprises. Même du faire un scanner. Cancer de la gorge, du poumon, de la langue, des glandes salivaires., de l’estomac, de l’orteil… Appendicite côté droit et côté gauche. Échographies, prise de sang annuelle pour une leucémie. Hypo-hyperthyroïdie. Boules un peu partout. Migraine. Spasmophilie. Tachycardie sinusale. RGO, ulcère à l’estomac. Phlébites, embolie pulmonaire…
J’ai participé à 37% au trou de la sécu entre mes rendez-vous bi-hebdomadaires chez le médecin, (voire un deuxième avis pour confirmer le diagnostic), aux divers traitements, examens et passages aux urgences (NB. Pas de Dr.Ross ni Mamour InRealLife)
Mon armoire à pharmacie déborde : je pense pouvoir remplacer une pharmacienne débutante haut la main : je suis calée sur tous les médicaments (même certains génériques : oui oui c’est pas donné à tout le monde) et reine de l’automédication. (Angoissée chronique, allergie, troubles du sommeil, mal au dos…) Je peux vous conseiller sur tout. Hot Line, as you want.

Aujourd’hui ça va un peu mieux.
Je sais que le traumatisme que j’ai vécu y est pour beaucoup.
On m’a dit une fois « la foudre ne tombe jamais deux fois au même endroit ». (…)
Une chose positive dans tout ça : je ne suis pas hypocondriaque « pour » mes enfants.
Je ne vais pas leur chercher des maladies farfelues. Grand bien me fasse hein !
Même si je panique vite quand ils ont de la fièvre.
Je ne te parle pas de la gastro ou grippe qu’ils n’ont pour le moment jamais eu. Oui je suis émétophobe aussi…

Je suis anxieuse, stressée, perturbée, pas tranquille… Te laisse choisir.
Je suis au courant c’est déjà ça! Je pourrais ne pas m’en rendre compte, ça serait pire.
Justeen m’aide bien.
On en a traversé des tempêtes avec DD. Il m’épaule, me soutient, m’aide, m’aime. (merci DD)
Je me bats contre mes démons. C’est pas facile tous les jours.

Car non, l’hypocondriaque n’est pas facile à vivre.
Elle a des crises d’angoisses le soir, pleure la nuit et empêche de dormir son DD, ressasse toute la journée qu’elle va mouuurrriiir, se persuade d’avoir quelque chose, passe sa vie sur internet à trouver ses maladies, fait des cauchemars après Dr House (champion des maladies rares). Ou Urgences. Elle se trimballe une énoooormeee trousse à pharmacie pour tout déplacement à plus de 15 km de la maison.
Oui il faut le vivre pour le croire. C’est fatiguant.
Même pour moi. Je me fatigue oui…

Mais bon, chui pas la seule. C’est ce qu’il faut se dire.
De grands hommes le sont aussi : Woody Allen. Michel Drucker. Michel Blanc. Et Patrice Laffont. Oui. Patrice Laffont.
Bon cet article est un peu brouillon. Comme mes pensées en ce moment.

Bon je vous laisse on va mater Grey’s Anatomy.
Puis The Walking Dead!
Histoire de bien dormir !

Bonne nuit.

Selky

No comments yet

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :