Selky interviewe Brooklyn The Cat co-auteur du livre « Les filles, je suis enceinte »

27 Juin

Cher Brooklyn. (non, je ne suis pas enceinte)
En tant que poilus co-auteurs de rédaction (livre pour toi / blog pour moi, même si ma ptite a aussi un livre dans les tiroirs, elle est un peu hyperactive sur les bords), j’ai pensé que nous avions quelques points communs. A commencer par l’amitié entre ta grande blonde et ma ptite aux cheveux aléatoires.

Je te remercie de m’avoir adressé ce livre « Les filles, je suis enceinte! » que j’ai adoré lire même si les grossesses sont désormais derrière moi. Je t’avoue que je suis un peu déçue de ne pas l’avoir eu dans les pattes il y a 9 et 6 ans… mais je ne t’en tiendrai pas rigueur… d’autant plus qu’à cette époque là nous ne nous connaissions pas donc sa lecture n’aurait pas eu la même saveur.
Mais quand même, j’aurais aimé l’avoir lu pour aider la ptite hypocondriaque à dédramatiser ses petits maux relous grâce aux conseils futés et avisés de la grande blonde (journaliste santé qui plus est).
Avec lui, la ptite chose aurait pu préparer plus sereinement l’arrivée des ptisQ de type ne rien oublier dans le sac pour la maternité….. Parce que oui, la ptite chose, elle était plutôt stressée.

selky interviews brroklyn enceinte copines 4

J’aurais bien aimé n’avoir sur mon chevet que ce livre qui se veut être un super melting pot de guide sérieux / documenté / bien chapitré (du mot chapitre) et à la fois rédigé sur un ton léger / humoristique / comme si une bonne copine te donnait ses bons conseils, plutôt que les guides classiques un peu trop « guides semaine par semaine » qui mettent de côté la « real life » et les aspects parfois pas fun de la grossesse…
Parce que oui la ptite chose là elle était plutôt stressée, n’a pas détesté ni adoré être enceinte, mangeait du mini pâté en croûte à longueur de journée (+ aversion pour le Nutella fort heureusement réversible), a connu presque tous les maux de grossesse listés dans le livre, sa péridurale n’a pas marché, et elle aurait adoré avoir ce guide dans les mains pendant ces 9 mois (×2)(ou déjà avoir la grande blonde dans sa vie de l’amitié) pour relativiser, rigoler, dédramatiser et les conseils de films de la grande blonde l’auraient fait rigoler un peu.

Mais comme dit plus haut, je suis heureuse de l’avoir désormais entre mes pattes. Je le recommande les n’yeux fermés aux futures Mamounettes et je serai ravie de le prêter autour de moi. Mais il s’appelle reviens. Faut pas déconner, hein ! N’y manque plus que ton autographe, cher collègue à poils. Mais en attendant la dédicace et un goûter entre poilus, j’avais envie de prendre un peu de ton temps entre deux interviews (ou deux siestes) pour te poser quelques questions.

selky interviews brroklyn enceinte copines 1

Wake up Brooklyn, finie la sieste !! J’ai des questions à te poser maintenant !!

Peux-tu nous parler un peu de ta famille ?

Je suis né il y a 4 ans à côté de Pézenas. Maman est une Norvégienne blanche mais comme elle est tombée amoureuse du chat des voisins, un Chartreux, je ressemble beaucoup à papa. La grande blonde est venue me chercher quand j’avais 2 mois. Gribouille, ma coloc, habitait déjà chez eux depuis quelques années mais mon maître avait très très envie d’un chaton. Depuis, il est fou de moi ! Chez moi il y a donc la grande blonde, mon maître (enfin façon de parler, on est d’accord), deux ados dont une pour qui j’éprouve une passion non réciproque. L’ado garçon, je l’aime bien aussi, il passe presque autant de temps que moi allongé, à regarder des films ou à écouter de la musique. Et bien sûr il y a le petit koala. La grande blonde l’a surnommé ainsi cf. sa façon de se coller contre elle quand il était tout petit. Maintenant il a un peu grandi, il a la moitié de mon âge.

Comment as-tu vécu l’annonce de cette nouvelle grossesse ? J’imagine le bouleversement…

Fidèle à moi-même, je suis resté en apparence totalement impassible. Mais c’est évident, même si jusque là je n’avais jamais trop eu à me plaindre du service, j’avais un peu peur qu’ils aient moins de temps pour s’occuper de moi une fois qu’il serait là.

Quels ont été les meilleurs et les plus mauvais moments de ces 9 mois de grossesse ?

Une fois je me suis fait disputer très fort car j’avais sauté sur le ventre de la grande blonde. Ce n’est pas de ma faute s’il était tout rebondi ! Par contre ce qui était bien, c’est qu’on m’a toujours laissé dormir dans la poussette et le transat du petit koala.

Quel a été le plus gros chat’boulement (tentative de jeu de mot) ?

Pour qu’on ne rentre plus dans la chambre du petit koala, la grande blonde a mis la poignée de la porte de sa chambre à la verticale. Du coup Gribouille ne réussissait plus à l’ouvrir en sautant dessus comme elle le fait dans les autres pièces. Bon, pour être tout à fait franc, ça n’a pas changé grand chose pour moi : avec mon charme naturel, on m’ouvre les portes sans que j’ai besoin de me rabaisser à faire ce genre d’acrobatie.

selky interviews brroklyn enceinte copines 1 2

Ça va, pas la peine de faire ton bogosse maintenant que t’as écrit un livre !

Tu as une anecdote rigolote à partager avec moi ?

Le soir devant la télé, il arrivait à la grande blonde d’adopter des positions totalement improbables, allongée par terre, car elle n’arrivait pas à trouver de position confortable sur le canapé. Ça lui va bien de se moquer parfois de mes postures et de mon ventre soi-disant trop gros !

Une question un peu plus indiscrète : as-tu fais une couvade ?

Une couvade, c’est quand la personne qui vit avec une femme enceinte prend elle aussi du poids ? Alors non, absolument pas. (Intervention de la grande blonde : il est déjà bien assez gros comme ça !!!!).

L’arrivée de cette petite chose bruyante n’a pas trop bouleversé ton quotidien ?

Je suis un peu jaloux car mon maître-esclave le prend maintenant plus souvent en photo que moi. Et on lui fête tous ses anniversaires alors que moi j’ai eu des invités et des cadeaux que pour mes 1 an. Mais sinon ça va, le petit koala est plutôt gentil avec moi. De toute façon, quand il m’embête un peu, je lui donne un coup de patte pas trop fort pour qu’il arrête.

Parlons un peu de ce livre que j’ai adoré lire, notamment tes post it « La patte de Brooklyn The Cat ». Comment t’es venue cette idée saugrenue ?

La grande blonde savait déjà des trucs sur la grossesse vu qu’elle a déjà été enceinte et qu’elle a écrit des articles pendant 15 ans pour le magazine Parents. Mais je me suis dit qu’elle aurait besoin de mes connaissances dans certains domaines comme l’importance de se reposer, MON domaine d’expertise. Et puis j’avais été très choqué quand je l’avais entendue raconter à mon maître-esclave qu’elle avait une copine qui avait donné son chat quand elle avait su qu’elle était enceinte. Il me semblait important de rappeler qu’il n’y avait aucune raison de se débarrasser de nous !

De ton point de vue, qu’est-ce qui distingue le plus ce guide grossesse des autres déjà disponibles ?

Vous en connaissez beaucoup vous des guides de grossesse enrichis par l’expérience et le style d’un chat ? La grande blonde, elle, trouvait important de faire en sorte, dans l’écriture, que toutes les futures mamans s’y retrouvent : qu’elles soient en couple avec le futur papa, qu’elles aient prévu de l’élever avec leur amoureuse ou qu’elles soient seules.

Es-tu content de la version Brooklyn illustré par Mathou ? Moi je trouve ce profil flatteur.

Disons qu’elle a su retranscrire ma beauté sur le papier et ce n’est pas évident. Je dois reconnaître qu’elle a beaucoup de talent !

Maintenant que tu es de notoriété publique, que penses-tu des autres chats célèbres ? Garfield, Felix le Chat, Le Chat de Philippe Geluk, le chat de Feu Vert…

Je me retrouve beaucoup dans l’intelligence du Chat de Geluck. Mais la grande blonde, mauvaise langue qu’elle est, dit que mon appétit et mes petites bêtises me font plutôt ressembler à Garfield et à Simon’s Cat !

Si tu pouvais résumer cette aventure d’écriture en quelques mots ?

Ça a rendu la grande blonde heureuse. Alors bon, comme je l’aime bien même si parfois elle bouge ses jambes sous la couette pour m’empêcher de les écraser de tout mon poids, ça m’a rendu heureux aussi.

Je te remercie de m’avoir accordé de ton temps.
Je te fais un câlin.
Je te dis à bientôt autour d’un bagel ou d’un goûter.
Je suis fière d’être dans les remerciements de ce bien joli livre.
Je t’aime aussi.

Selky

 » Les filles, je suis enceinte !  » écrit par Aurélia Dubuc avec la patte de Brooklyn the cat, aux éditions Leduc, 16 euros.

No comments yet

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :