Selky a l’hormone dans la peau

Coucou les Mamounettes.
Comme pour mon récit d’accouchement, les Papounets ne sont pas obligés de lire ce qui va suivre. On va parler contraception, ragnoufs, trucs de filles super glam…
Dans la rubrique « Selky teste« , j’aurais pu intituler cet article « Selky teste les moyens contraceptifs« ….
Pour moi ce n’est pas vraiment un sujet tabou, j’en parle « facilement » entre le fromage et le dessert #filleraffinéesortdececorps…

J’ai passé comme la plupart d’entre nous (je pense) plusieurs années d’ingestion quotidienne d’hormones.
Sur ma table de chevet, pour ne pas oublier, avant de me coucher… Pénible hein? Mais pratique y’a pas à dire…

J’accélère dans le temps – viouuuuu – tu as entendu le bruit de l’accélération? –

Me voilà Mamounette, et après Minimi j’en ai eu marre d’avaler la pilouze tous les jours, et marre aussi d’avaler des hormones tout court… Me voilà partie chez mon gygy préféré (Dr.House) et j’ai donc testé le régilait. (oui vous l’aurez compris si vous êtes nouvelle – je donne des surnoms à tout, même mon stérilet…). Le régilait au cuivre, sans hormones. Passés les premiers jours, je me suis habituée à mon nouvel ami ! Et je me suis aussi vite habituée à ne plus avoir à penser à prendre la pilouze. Chose plutôt confortable !!
Tout était donc presque parfait, trop parfait….

Là : tu t’imagines la musique de suspense dans les films d’horreur – tatatatatatata

130919 selky_a_l'hormone_dans_la_peau

Un beau jour (non plutôt une belle nuit à 4h sinon ça ne serait pas drôle) me voilà pliée en 2 de douleur, avec des contractions. Oui. Des contractions. Et nous voilà donc à la maternité aux urgences gynéco une belle nuit de février 2009. Cette nuit là, à 5h23, j’ai accouché de mon régilait. Régilait numéro 1.

Oui tu peux rire, je t’en prie…

Me revoilà repartie pour plusieurs mois de pilouze quotidienne! Puis il y a eu ma deuxième grossesse.
Mais après Tinyni, je suis rentrée en rebellion pilulesque. Marre d’avaler des hormones (même si elle ne fait pas partie des « à risques ») marre de devoir y penser tous les soirs, marre de la chercher sous le lit quand elle se fait la malle, marre de l’oublier et de flipper de temps en temps…
Donc, têtue comme je suis, j’ai voulu retenter l’affaire après Tinyni !!
Je suis donc retournée en ce début d’année voir Dr House et il m’a dit qu’on pouvait essayer avec un régilait qui s’agrippe « davantage » tu vois…
Me revoilà donc en ce 15 janvier 2013 (même jour que celui de ma dernière cigarette) équipée de régilait number two – version crampons qui s’agrippent aux parois…
Un mois plus tard, visite de contrôle pour vérifier qu’il est toujours dans la place : tout va bien! Mais vu mes antécédents d’éjectage intempestif, un contrôle dans 6 mois est préconisé.

Nouvelle miniaccélération temporelle – vzouuuuuu

Nous voilà donc fin août sur la table de Dr House, dans la position la plus confortable qui soit…
Et là, je sens que quelque chose cloche… « On va devoir aller faire une écho »… Quoi?? Pardon? Qu’est ce que… quoi… se passe-t-il là dedans?? Quelque chose? Bref, pas de bébé non (vous avez flippé vous aussi hein?) mais il se faisait la malle le saligot !! Lui aussi ! Sans prévenir !!! « Bon, ben heureusement que vous êtes venue Selky hein… Je crois que là,on va arrêter avec les régilaits… »
Oui oui c’est cela… Vire moi régilait numérodeux, vite fait bien fait…
Déception… Loose.. C’est reparti pour la pilouze..

Mais je n’ai pas dis mon dernier mot.
Une dernière solution s’offrait à moi : THE implant ! Sous la peau, dans le bras, une espèce de bâton de la taille d’une allumette, mais souple. Même Minihormone que ma pilouze, on le met pour trois ans. Pas de risque d’oubli. Pas de risque d’éjectage.

Et donc aujourd’hui, enfin depuis ce matin (tu as vu cette réactivité je suis au top) : j’ai un implant, inthe bras.
Je vous épargne (ou pas) la longueur de l’aiguille, l’anesthésie locale, l’injection sous cutanée bratale du-dit implant, moi qui tourne de l’œil la tête de l’autre côté, le douleur du bras qui se réveille, la couleur bleue qui commence à décorer mon bras (en dehors du big pansement — ça va être joli quand je vais l’enlever demain)
Ayé j’ai un nouvel ami : après mes deux régilaits, tadammm me voilà avec un cure-dent dans le bras..
Pendant 3 ans je devrais être tranquille (si je le supporte)…
Je répète : pas de risque d’oubli. Pas de risque d’éjectage. Enfin j’ose espérer que je ne serai pas la première femme à expulser son cure-dent du bras!!

Donc voilà, je me sens un peu comme Jason Bourne, avec sa puce inthepeau.
Peut-être que quelqu’un, quelque part, me surveille (mini GPS???)
Le Dieu des Minihormones….
S’il pouvait me ficher un peu la paix et aller éjecter ailleurs !!

Selky n’est plus seule.

PS : pour les détails croustibats ou des renseignements — pas de souci – je fais hot line !!

Facebook Comments

6 réflexions sur “Selky a l’hormone dans la peau

  1. DD dit :

    Eh Selky !! Tu ne nous a pas révélé le petit nom de ton nouvel ami !!!

    En tout cas, vu le sourire et la rigolade en lisant cet article, je dis : à quand le livre !!!!!!!
    Vive Selky !!!
    NB : bravo pour la nouveauté des bruitages !!

    • Moi dit :

      Ah ben pr le surnom je sais pas trop j’y reflechis figure toi…
      « Jason » cest pas mal non??
      Vais lancer un appel au vote sur fb !!
      Merci pr ces compliments mon dd …
      Come back soon… Tm

  2. Florence BatMax dit :

    Hahaha. ( pardon) je compatis. Je n’ai jamais supporté de prendre des hormones, et vu mes antécédents, je ne vouslais pas non plus de mettre un régilait.
    Du coup : tadam , on utilise des préservatifs : c’est lui qui met ( ou moi si je suis d’humeur). Y’a pas raison que ce ne soit que les femmes qui soient emmerdées.
    Je ne prend plus aucune contraception depuis 2006 :).( et je précise que nous avons toujours une vie sexuelle))

    • Moi dit :

      Je le vois sue tu glousses florence !! Ouai tu peux j’avais permis…
      Tant mieux si ca vous convient comme ça. Nous ça n’était Pas THE option. Y’a une maman au parc qui m’a sérieusement dit qu’elle voulait sefaire ligaturer les trompes … (Z’en ont trois dont le dernier sous sterilet…)j’irai pas jusque là quand même mais… C’est clair que c’est relou…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.