Selky a le rythme dans la peau

La danse, le rythme et moi, c’est une longue histoire.

Tout commence quand j’étais pitite (de l’âge de Minimi à piprès) et des Ministraumatismes que j’ai vécus enfant. Malheureusement même en grandissant, la malédiction rythmique m’a poursuivie…

  • Le premier Minitraumatisme fut un gala de danse classique où j’étais déguisée en abeille. Oui, en Miniabeille. Je me revois avec mes copines Minimaya virevoltant et butinant une copine fleur. Y’a de quoi te perturber quand-même, avoue…
  • Puis vient LE drame. LE spectacle de fin d’année de danse où je devais courir et sauter dans les bras de ma Minipartenaire (un peu comme Bébé dans les bras de Johnny tu vois). Et of course, nous avons atterri par terre, moi sur elle, comme des crêpes. J’ai dû lui arriver dessus avec tellement de grâce et d’allégresse!! Toute ma famille m’en parle encore, c’est pour dire…
  • Cela continue quand j’étais ado, sur les dance floors des boîte de nuit.
    J’enviais du coin de l’œil mes copines se déhancher telles des sirènes, des Beyonce en herbe…
    Et moi de me mouvoir telle un poulpe, tentant vainement de reproduire leur choré mise au point en 2 minutes.
    Je pense avoir été au meilleur de ma forme pour le refrain d' »Alexandrie Alexandraaaaa ouaaaahh » ou sur Début de Soirée!
  • Mon problème de rythme se manifeste aussi pendant les concerts au moment de taper dans les mains pendant la chanson phare. Je suis toujours la seule qui applaudit à contre temps, quand la salle entière a les bras levés. Donc je m’arrête, regarde sur mon voisin, me concentre et repars l’air de rien, dans le tempo. Hier encore avec Paattriiiick j’ai eu ce petit souci (mais il ne m’a pas vu c’est bon…)

131017 Selky_rythme_peau (1)

  • Mon plus grand souci est donc vous l’aurez compris de danser en public. Enfin en public tout est relatif, mais vous conviendrez que lors de soirées ou de mariages tout le monde regarde comment danse les gens sur la piste…
    Et moi j’ai la grâce d’un pachyderme, la sensualité d’un ver de terre quand je me dandine.
    C’est d’autant plus pénalisant que DD danse plutôt super bien, du rock endiablé à la salsa collée serré. Et quand il danse avec moi il a les pieds écrasés et moi j’ai honte…
    D’autant plus mon rêve secret est de danser le final de Dirty Dancing, que DD vienne me chercher à table « Non, on ne laisse pas BB dans un coin », et m’amène sur la piste…
    Mais je ferme les yeux et je me vois… affalée sur ma copine et j’me dis qu’il y aurait beaucoup de boulot… Mais je ne perds pas espoir !!
  • Je suis aussi pénalisée pour le sport. Déjà vous l’avez compris je ne suis pas une grande sportive dans l’âme.
    Une de mes résolutions de la rentrée était de me bouger le popotin. Pas trop de choix de sport possible car ma patte folle m’embête.
  1. Courir, ce n’est même pas la peine. Si vous voulez vous faire une idée de ce à quoi je ressemble quand je cours, pensez à Phoebe dans Friends vous comprendrez…
  2. J’ai essuyé un échec cuisant à l’aquagym vous vous en souvenez. Troisième âge, frilosité, flemme…
  3. J’ai tenté le step. Comment dire. Je suis arrivée un mois après le début des cours et je me suis sentie légèrement pénalisée… Mon problème rythmique a ré-apparu contre toute attente au moment d’enchaîner (plutôt rapidement en plus) les pas « à droite – jambe gauche en l’air – demi tour – pas de rumba – trois flexions de jambes en l’air – rotationne sur place! » Cela m’a demandé un tel effort de concentration de type immense!
    Et même si j’étais hyper concentrée tu vois (je comptais dans ma tête et tout!!), mais non, je n’ai jamais réussi en une heure à être en rythme avec les autres. Toujours un temps de retard. Autant te dire que moi et la planche nous sommes senties bien seules…
  4. Au final, je me suis donc rabattue sur la zumba : faire du sport sans s’en rendre compte.
    En tout cas je bouge pendant une heure et je sors trempée jusqu’à la culotte donc ça doit bien faire travailler quelque chose.
    Et là croyez le ou non, mais je me surprends à suivre « plutôt bien » le rythme !!
    Bon je n’ai pas la grâce ni la mouvance sexy mais je me rends compte que certaines de mes voisines ne l’ont pas forcément non plus.
    Et quand la prof nous demande de faire sortir la « bomba latina » qui est en nous et de faire la tigresse, on est toutes plus ou moins des Rihanna en herbe, un peu gênées mais on se marre !!

C’est pas là l’essentiel?
Si hein !!
Alors hein moi je dis : « rythme ou pas rythme : Have fun copine » !!!

Selky

6 réflexions sur “Selky a le rythme dans la peau

  1. Nicole dit :

    :)) Je vois très bien ce que tu veux dire….
    Moi, ça va je sais à peu près me dandiner mais zéro coordination (j’ai un souvenir cuisant de cours de danse africaine) et surtout, je NE PEUX PAS danser avec quelqu’un. Il faut toujours que je fasse le mec et que je dirige… C’est plus fort que moi!
    Même l’osthéo me l’avait dit « Dingue! Vous ne vous laissez pas faire, c’est insupportable! Je ne pourrais jamais vous soigner, moi… »
    Résultat, je danse toujours by myself, façon Céline. Au fil des années, j’assume de plus en plus.
    Du moment que je me bouge le c… et que je n’embête personne. Non ?

    • Moi dit :

      all by myself oui c’est ça un peu moi aussi !!
      Laisse toi aller chez l’osteo, ça fait tellement de bien !!
      Oui t’as raison, bougeons nous le popotin, y’a que ça de vrai !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.