Selky te présente Sylka

Je crois que je n’ai jamais pris le temps de te présenter Sylka.
Sylka est un petit être qui partage notre quotidien depuis plusieurs mois maintenant.

Mais qui est Sylka ?

Nom propre : Sylka.
Nature : animal de compagnie de type poisson.
Race : poisson rouge mangeur de son propre caca.
Origine : pêche au canard de la fête foraine.
Âge : inconnu
Durée de vie : incertain
Tu vas sans doute être étonné qu’un poisson rouge soit doté de toutes les caractéristiques, compétences, que dis-je : pouvoirs dont je vais te parler. Mais Sylka n’est pas un simple poisson rouge.
Sylka est bien plus que ça…

Sylka le poisson le + successeur

Son acquisition a eu lieu plusieurs mois après la disparition plus ou moins douloureuse de Pampan et Bambi, nos feux 2 lapins (paix à leur âme), emportés bien trop tôt par la myxomatose (suite à une négligence de non vaccinage de ma part)(je l’admets). Brefle. Les ptisQ ont réclamé à moultes reprises des successeurs. Refus catégorique de l’homme qui en avait marre de ramasser leur crottin (ouai ja ais tendance à négliger le nettoyage du clapier aussi) et a du se débarrasser des corps inertes desdits feux lapins. Je valide cet argumentaire on a connu meilleur moment…
Mais moi je n’ai pas mis une croix sur l’éventualité d’en reprendre. Et de les éduquer dès le début à la propreté dans un coin… et ne pas les effrayer en leur courant après dès leur plus jeune âge… C’est quand même choupinou de la mignonnerie un lapinou.
Pour témoigner de ma faiblesse, voilà 10 mois que je renouvelle l’annonce « cage + clapier » sur le bon coin et que je réponds à toutes les demandes par un sempiternel « désolée, déjà vendu ». C’est fourbe je reconnais. Je pense que si nous 3 faisons les yeux de Chapotté, sur un malentendu lors d’une visite à Jardilound, nous pouvons ptet amadouer DD. Ou pas. Il est tenace. Et plutôt raisonnable avouons le.
Bref. Revenons-en à notre poisson.
Son arrivée fait donc suite à moultes réclamations de successeurs poilesques. Toutes refusées.
J’ai craqué et accepté le compromis poisson rouge.

Sylka le poisson le + opportuniste 

Mise en situation. 11 mars 2016. DD est parti en week-end à Rome avec ses Zamis de la fac. Seul. Sans moi. Sans nous. T’y crois toi ? Alors qu’au départ ce petit week-end devait être l’occasion de se retrouver tous avec femme et enfant, il s’est transformé en « week-end sans enfant », pour se terminer en « week-end en solo. T’y crois toi ? Bref. Nous voilà donc tous les 3 en goguette pour l’après midi dans le village où habite mon father. Oh ça tombe bien y a une Mini fête foraine ce week-end là. Nous voilà donc à faire plante verte devant le manège qui tourne avant la partie de pêche au canard. Tu t’amuses tu chopes 23 canards au lieu de 10 pendant que le Monsieur a le dos tourné à montrer les chinoiseries à la petite fille d’à côté et t’as un cadeau en plus : ça leur plaît ça. « Mamaaaaaaaaan je peux prendre un poisson silteuplééééééééé ? ? Regarde le dans sa petite boîte rose là comme il est mignon ! ! ». C’est vrai qu’il a une bonne bouille. Et qui sait où il va atterrir à la fin de la journée si on le prend pas… DD n’est pas là pour m’aider à prendre la bonne décision (« Dans vos rêves les ptisQ »), personne de censé n’est dans mon entourage à ce moment là (pardon papa mais sur ce coup là personne ne m’a retenu d’un coup de gourdin sur le crâne). J’ai donc cédé dans un moment de faiblesse totale.
DD a reconnu ma traîtrise à son retour. Qui avait un léger goût de vengeance de nous avoir lâchement « abandonné ». Il peut être reconnaissant que je ne sois pas revenu avec un golden retriever.

selky te présente sylka 1

Sylka le poisson le + chaleureux

Voila donc comment Sylka est rentré dans nos vies. Enfin plutôt dans la chambre de Minimi. Boite rose toussa… Tinyni avait lui choisi une épée de samouraï (chacun ses priorités). DD a eu pitié de la voir se mouvoir dans 15 centimètres cube une semaine durant (avec changement d’eau quasiment tous les jours pour le coup) il a accompagné Minimi a Jardilound pour acheter un bocal rond, du miam coloré, du gravier joli et deux amis de type plante rouge et poulpe en plastique. Son joli bocal ainsi décoré, notre nouvel acolyte a pris place sur l’étagère Trofast de Minimi.
Ce poisson est le plus chaleureux que j’ai jamais connu. Dès que je pénétrasse dans la chambrée de ma princesse (peu souvent) elle me fait une de ces fêtes !! Et que je m’agite. Et que je frétille du popotin. Et que je m’excite et que je monte à la surface en quête de nourriture ou de considération quelconque. Combien de fois me surprends-je à lui parler (expression chelou de l’écriture).

Selky le poisson le + fourbe 

Oui en plus d’être jovial de l’accueil tel un golden retriever aurait pu l’être en me sautant dessus et me léchouillant allègrement… Sylka est un être manipulateur et fourbe. Car après quelques semaines passées dans la chambrée de Minimi (pour ceux du fond qui dorment) il nous a fait comprendre qu’il souhaiter un autre logis. Je peux le comprendre cette chambre est peu visitée en journée. A l’étage qui plus est. Je m’y rend peu. A chaque visite (rangeage d’habit ds placard) ses œillades étaient de plus en plus insistantes. Ses yeux de chat Potté ont fini par avoir raison de moi…
Sylka a donc déménagé dans un endroit de la maison un peu plus passant et visité…. la cuisine… ouai je suis un être faible que veux-tu. Du coup elle me tient compagnie quand je cuisine… Combien de fois me surprends-je à lui parler. Bis. (expression chelou de l’écriture). Manquerait plus qu’elle saute dans la poêle tiens… un peu de chapelure. Croustibat.

Selky le poisson le + cardiaque.

Ce poisson est cardiaque. Peureux. Froussard. Pétochard. Appelle ça comme tu voudras. Toujours est il que lorsque je pénétrasse dans la cuisine (et précédemment dans la chambrée de Minimi pour les cancres près du radiateur), sans prévenir (quand je suis seule je préviens rarement de mon arrivée dans une pièce), au bout d’un moment je fais du bruit (oui je suis plutôt bruyante de l’action) : attrapage de saladier, rangeage de couverts… (Antérieurement fermeture du placard dans la chambrée. Tu suis?), un bruit sonore retentit…
Et là… Tu peux être certaine que Sylka va faire un triple salto arrière de type rebond de réflexe sursauteur. J’entends un plouf caractéristique. Ou un cognage de bocal si elle était trop près du mur…
Combien de fois me surprends-je donc à lui parler. Ter. (expression chelou de l’écriture). Ce n’est que moi Sylka. Ça va aller. T’affole pas comme ça c’est mauvais pour ta tension.

Selky le poisson le + goulu 

Aux dernières nouvelles Sylka n’est pas doté de la parole. Ça ne saurait tarder tant elle me surprend tous les jours. Mais pour le moment quand elle me fait la fête je ne saurai dire si elle est seulement contente de me voir ou si elle a faim. Dans le doute… je lui parle. Lui assène que ce n’est pas l’heure. Qu’elle a déjà mangé ce matin. Que ce n’est pas l’heure des paillettes. Qu’elle doit être raisonnable sinon elle va virer obèse. Qu’après on va devoir changer de bocal et que ça coûte cher et que je suis pas sûre que Minimi soit d’accord toussa… j’essaye de la raisonner quoi. Puis au bout d’un moment je craque. Je lui donne quelques paillettes en cachette. Ben je peux la comprendre à force de me voir agiter casserole ses branchies sont en émoi !!
Et pis faut dire qu’elle me fait de la peine parfois. Elle te gobe du gravier joli et le recrache quand elle s’aperçoit que ça se mastique pas. La pauvre je peux pas lui infliger une occlusion intestinale par ingestion graviétale. Donc paillettes. Aussitôt avalées. Aussitôt elle recommence sa sérénade. Telle Dory amnésique du repas. Me suis faite avoir quoi.

Selky le poisson le + crados

Pour finir sur une note poétique il me semblait nécessaire d’aborder ce chapitre scatologique avec la franchise qui me caractérise. Car pas se leurrer même si Sylka est plutôt petit il en reste pas moins un être vivant doté d’un transit et d’un sphincter. Et révélation du jour : qui dit mange de la paillette ne dit pas forcément expulse de la paillette si tu vois ce que je veux dire. Alors elle pète peut être de la paillette mais ça sent pas la rose déjà. Et puis faut changer l’eau du bocal un peu trop souvent. J’ai mené ma petite enquête auprès de popines à poisson rouge et les leurs ne sont pas si crados que Sylka. A savoir elles changent l’eau toutes les 2/3 semaines contre 1 semaine max pour moi. Alors je sais pas ce qu’elle a Sylka. Un transit laxe ?  Pourtant on met pas le l’hépar dans son bocal tout de même.

Je ne manquerai pas de te donner des nouvelles de notre ami.
Selky

Selky a piloté un triporteur Babboe from M’Velo

Il y a quelques jours de cela (oui on peut compter en semaines presque)(procrastination tu es mon nom)(on est en ouacances ehoh) j’ai eu la chance de pouvoir conduire un vélo triporteur Babboe pendant une semaine.  MVelo, le spécialiste du vélo électrique sur Montpellier, m’a gentiment proposé de le tester, piloter, driver. Grâce à lui j’ai pu :

  • Essayer ce mode de déplacement festif et inédit pour mes déplacements du quotidien avec mes 2 ptisQ ;
  • D’une pierre 2 coups pouvoir faire un peu de publicité ambulante pour mon futur Atelier de Selky dans ma ville. Quelle opportunité non refusable !
  • Faire découvrir ce triporteur en vente et à la location depuis peu à Montpellier chez M’Velo.

Selky a piloté un triporteur Babboe from M'Velo

Un Babboe kezako

  • Le Babboe est comme tu l’auras remarqué avec tes yeux un vélo triporteur te permettant de te déplacer tout en transportant ta marmaille ou ton chien ou tes courses ou quoi que tu veuilles dans le dedans. Maximum 4 bambinos. Ou 100 kilos. Y a des petits coussins et des ceintures harnais pour les plus petits. Deux petits marche-pieds pour y grimper dedans. L’enfant y est comme un prince ravi.
  • Le modèle que j’ai conduit possède l’assistance électrique. (Il existe un modèle sans)(honnêtement à plat c’est jouable si tu as le cuissot un poil musclé). L’assistance électrique c’est comme le sucre glace sur la chouquette : un vrai bonheur. « Standard » ou « high » : tu modules selon le dénivelé de la route / le nombre de marmots dans la carriole / ta forme olympienne (ou pas). Il y a même un modèle haut de gamme avec une molette sur la poignée de droite qui mime le passage de vitesse tu vois ? Tu tournes et tu pédales + ou -. Enfin tu m’auras compris.
  • Qui dit plusieurs modèles dit plusieurs tarifs. Le premier prix étant aux alentours de 1800€. C’est un investissement c’est clair et net. Mais cela reste moins cher qu’un véhicule d’occasion.

Selky a piloté un triporteur Babboe from M'Velo 2

  • Qui dit triporteur dit 3 roues dit stabilité sans faille. J’ai eu il y a quelques mois l’occasion de conduire un bi-porteur. Enfin conduire est un grand mot…. et sans hésitation aucune je vous assure que la 3ème roue est un gage de stabilité, de confort et de sécurité. Enfin pour moi qui ne suis pas très vaillante du virage à vélo.
  • Le Babboe est très facile à conduire. Et tu peux me croire sur parole. Si tu me connais un peu tu sauras que j’ai un équilibre précaire, un genou foireux, la force au c… , que j’abhorre le sport et que ma seule activité sportive est le vélo. Et ma foi j’ai conduis cette bête comme si je l’avais chevauchée toute ma vie. Et que je tourne et que je vire et que j’accélère. Tu remarqueras sur les photos ce port altier et la facilité déconcertante avec laquelle je me suis déplacée dans les rues de ma ville. J’exagère à peine. Des pointes à 20 km/h. Aucune chute. Ni rayure sur la bête.  Ni perte d’enfant en cours de route à déclarer.

Selky a piloté un triporteur Babboe from M'Velo 3

  • Route ou piste cyclable : le Babboe est tout terrain. Ou presque n’exagérons rien. Le montage de trottoir n’est pas aisé. Mais le demi tour se fait facilement en manœuvrant à pied. Tu peux aisément soulever la selle et faire pivoter la roue arrière. I did it.
    • Dans ma ville, la piste cyclable jouxte botre maison donc nous avons pu l’emprunter pour une Minibalade. Aucun souci à déclarer. Il faut juste faire attention aux bites et autres poteaux histoire de pas se retrouver coincé. Mais une fois qu’on a en tête le gabarit de la bête : ça roule !!
    • Et nous avons aussi testé la conduite sur route et tout s’est bien passé aussi. Nous n’habitons pas Montpellier même mais une petite ville à côté où la circulation est moins dense. Mais j’ai quand même croisé du véhicule et je peux t’assurer que la voiture respecte le Babboe. Plus volumineux et moins courant qu’un vélo : le conducteur sera déjà étonné de croiser un tel char, ralentira volontiers pour admirer la monture et son contenu et te sourira avec bienveillance.

Selky a piloté un triporteur Babboe from M'Velo 4

  • Autant dans d’autres villes comme Toulouse, et encore mieux aux Pays Bas (son lieu de fabrication) les triporteurs ont légion, autant ici ils ne sont pas ENCORE si nombreux que cela. A Montpellier il y en a quelques un mais la population de ma ville n’est pas (du tout) habituée à croiser ces vélos. Du coup nous avons été accueillis avec étonnement parfois, un enthousiasme débordant souvent et le sourire systématiquement.
  • Le Babboe créé du lien et invite le passant à t’interpeller et te parler. Les papis et mamies étaient nos plus grands fans « ohhh c’est trop bien ce vélo ils sont bien vos enfants là » !! Les mamans de l’école étaient aussi interpellées et ont de suite vu le côté pratique de ce mode de transport. Bon nombre d’entre elles ont émis l’envie de le louer pour un week-end ou autre.

Selky a piloté un triporteur Babboe from M'Velo 6

Les avantages du Babboe :

  • Je pense qu’il peut être LE véhicule de substitution idéal pour les trajets maison / école / activités du mercredi / sport. Pas besoin de monter les enfants dans la voiture les attacher trouver une place se garer les détacher … je pense que ce vélo pourrait remplacer le deuxième véhicule des familles urbaines.
  • Le côté écologique non négligeable surtout dans les déplacements du quotidien. Zéro pollution. Économie d’essence. And co and co. L’acquisition d’un tel vélo est tentant. Aujourd’hui c’est pour nous porte-monnaie-non-compatible pour des causes variées (dont l’aménagement de notre garage en Atelier !), mais mais je te préviens : l’essayer c’est vouloir l’adopter !

Selky a piloté un triporteur Babboe from M'Velo 7

  • Le sport et musclage du cuissot : déjà pour les trajets du quotidien. Mais aussi pour les tours du quartier que tu seras obligé de faire à la sortie de l’école pour satisfaire tous les petits copains. Et je peux te dire que j’en ai fait du tour de parc… Les ptisQ étaient si fiers et voulaient en faire profiter leurs Zamis. Que se soit l’été pré-caniculaire ne leur posait aucun problème. À eux, cheveux z’aux vents et rigolant à tout va quand j’accélérais. Je t’épargne mon état transpiral…
  • Le côté festif : j’ai adooooré avoir mes ptisQ à proximité, pouvoir leur papoter tout en roulant et surtout les voir !! Ben oui ils sont toujours derrière d’habitude !
  • Le côté social car tu deviens un peu le roi du quartier : tu attires le regard et suscite la sympathie.

Selky a piloté un triporteur Babboe from M'Velo 8

Tu habites plus ou mois près de Montpellier et aimerais rouler en Babboe?
Tu sais où le trouver désormais : à M’Vélo !!
Et c’est vrai qu’à bord du Babboe, les ptisQ et moi nous sommes un peu senti les maaaaaaaîiiiiiiiiiiitres du mooooooooonde !!

Selky s’est entorsée le genou au ski

Date :  Mardi 5 janvier.
Heure : 10h55.
Lieu : canapé. Mon meilleur ami du moment, avec l’advil et mes béquilles violettes pour la(les) semaine(s) à venir.
Circonstances : moi entorsée du genou gauche survenue au ski.
 Selky entorsée genou

Les vacances

Nous étions en l’an 2015. Une bien jolie fin d’année 2015 juste entre nous 4. L’homme voulait au ski pour clôturer l’année. Acte. Je te raconterai dans un autre billet (j’ai pas grand chose d’autre à faire en même temps) notre aventure familiale au ski. Car le ski à 4 avec 2 enfants en petit âge, pour des novices de la neige que nous sommes : c’est sportif et comique.
Mais revenons à moi. La grande sportive de l’extrême. Sur des skis.
Notre mini séjour à duré 4 jours et dans ma grande mansuétude je me suis blessée le dernier jour, le dernier après-midi même.

Lire la suite