Selky rewinde les jolis moments de Janvier S18E01

En cette fin Janvier il l’est l’heure du petit remember de ce mois qui est passé à vive allure.
Un savant mélange de toux trachéitale persistante, d’allers retours microbiens dont on se serait tous bien passés, des ptisQ en moyenne forme de type fatigués par le microbe mais aussi par les évaluations à l’école qui demandent pas mal de concentration et attention, un peu de procrastination, de la cuisine ouraganesque, de la découverte livresque sympathique, de l’atelier partage avec Minimi, de la sortie scolaire aussi, et de jolis moments de profitage dans le dedans…
Vous pouvez retrouver ces petites tranches de vie sur mon compte Instagram, mais j’aime bien les recueillir ici : trace, souvenir…

Selky rewinde les jolis moments de Janvier S18E01 2

Nous avons un peu procrastiné dans l’enlevage du sapin, avec de la branche qui boudait un peu trop en cette mi janvier…

Nous avons aussi perdu Tinyni, qui n’en rate pas une coté counnerie quand il s’y met….  Mais où peut il donc bien être ?

Minimi et moi avons participé à un atelier participatif pour apprendre à confectionner des produits ménagers simples et bon marché à la Cagette. Nous avons amené nos bidons vides et nous avons réalisé du liquide vaisselle, du nettoyant universel, du produit wc et de la lessive.
Minimi s’est régalée de faire la Minichimiste et nous sommes fières de ce premier pas dans la greenisation de type fabrication de produit maison / pas cher / bon pour la planète…
Prochaine étape : le produit pour le corps (encore une non résolution de ce mois de janvier qui me tient plutôt à cœur).

Selky a reçu de la lecture de type cuisinale et dessinale !

  • « Je cuisine les restes et je fais des économies » aux éditions Terre Vivante.
    Plus de raison de pas être en cuisine avec ce chouette livre de recettes anti-gaspi de type je cuisine avec les restes. Mes favoris en première lecture, du moins celles que je pense faire en 1er : Scones à la purée de potimarron, croquettes de lentilles à la moutarde, petits buns fourrés au chili con carne, Sucettes au gâteau au yaourt et au chocolat…(recettes à venir ! )
  • « Je dessine l’univers Shojo » et « Shonen » aux Editions Eyrollles.
    Minimi grandit et si l’univers des princesses est derrière nous, elle aime toujours autant dessiner. Ces deux nouveaux livres ont fait une heureuse ! Ce sont deux manuels tout en images pour apprendre a dessiner pas à pas des personnages féminins et masculins, leurs accessoires et autres joyeusetes de l’univers manga ! Gros succès à la maison pour Minimi qui dessine aussi bien des « princesses » pour elle que des « ninjas » pour son frère !

Selky rewinde les jolis moments de Janvier S18E01 3

J’ai cuisine comme tu peux le voir comme un ouragan… un gâteau au yahourt comme tu peux le voir, mais qui a été terminé avant que je ne puisse le transformer en sucette cake pop.
Toi aussi tu en fous partout ou tu es propre de la cuisine ?

J’insiste avec mes non résolutions de début janvier. J’en profite pour te présenter ma salle de sport, idéalement située entre le boulevard Cuisine et la rue GardeManger. Aucun embouteillage à déclarer ce matin pour m’y rendre si ce n’est l’enjambage de vaisseau de pirates. Cette salle fait aussi office de bureau, chambre d’amis, lieu d’entassage de toiles pour ms soirées Paint And Cheers et aussi buanderie de type repassage matinal de la chemise de DD.
Comme tu peux le constater la table à repasser sert également de support à ordi pour que je regardasse Olivia Pope (boycotté par DD) et ne vois pas le temps passer.
Concernant la tenue : un bon vieux legging et mes Stan smith font l’affaire, sans oublier la bouteille d’eau Reine des Neiges pour hydrater mon corps qui transpire de l’eau.
2ème séance de la semaine.
45 minutes de pedalage.
400 kcal brûlées il a dit le vélo.
(Punaise « tout ça » pour ça).
Combien de temps ça va durer ??
Le sustense est à son comble..

Nous avons testé la cuisine familiale et l’ambiance festive de type régressive de la jeunesse à souhait du resto Les Fils à Maman à Sète, avec de la déco qui te renvoie dans l’enfance, du produit frais et du bon plat copieux et fait maison.
Mention spéciale pour les toilettes que tu ne veux plus quitter où sont diffusés en boucle les génériques des dessins animés de notre enfance, le mojito fraise, les frites maisons et le Nuggets « meilleur qu’à Mcdal » dixit Minimi, le ketchup dixit Tinyni, la belle côte de boeuf de DD et les Dragibus et Crocodiles planqués sous la boule de glace des ptisQ.
Mission remplie. Nous avons la panse bien remplie et j’ai envie de revoir (et faire découvrir aux ptisQ) Candy, Tom Sawyer, Punky Brewster, Goldorak, Arnold et Willy et autres joyeusetés.
Parait que le dimanche matin y a brunch et ça, ça me tente plutôt bien !!!!!

Bon il était plutôt sympa ce mois de Janvier, allez on continue sur la lancée !!

Selky te narre ses états d’esprit du vendredi – S17E01 #01

Selky inaugure dans l’article chaine de type rendez vous hebdomadaire du vendredi qui s’initulasse « Les états d’esprit du vendredi« .
Il consiste, tu l’auras compris cher lecteur vif d’esprit, à relater son état d’esprit, son humeur du moment, avec les mêmes maîtres mots.
Cet article m’est inspiré par la copine blogueuse La Carne, proposé et initié par Zenopia et Postman.  Je te laisse découvrir leur univers.
C’est parti pour ma première participation avec mes états d’esprit de ce vendredi 26 janvier 2018.
selky-te-narre-etats-desprit-vendredi 1
photo instantané de Selky en l’état et position actuelle
Début : 17h29
Fatigue : relative… Notamment car le fameux 18h/20h is coming. Et vendredi quoi.
Humeur : assez festive en songeant au programme special vendredi soir qui approche : plateau télé avec sandwich kiri jambon et frites au four + Disney ou Pixar.
Estomac : bizarre… Je n’aurai pas du grignoter autant de ces mini cookies Minions…
Esprit : étonnement peu bouillonnant. Quepassa…
Condition physique : je lui donne la moyenne 5/10. Peut mieux faire…
Boulot : je bosse ce week-end t’y crois toi  ? Deux anniversaires à l’atelier prévus ce week-end, ça va être festif…
Culture : assez effarée par les émeutes pour le Nutella. Pas vraiment une info culturelle tu me diras. Je fais un peu l’autruche de l’info anxiogène …
Essentiel : mes 2 minis en forme. Bordel oui y a du microbe hivernal stomacal et fiévreux mais bordel ils vont bien.
Penser à : m’acheter un parapluie King Size à baleine solide assez urgemment. Enfin y penser avant qu’il ne repleuve …
Avis perso : assez fan de la série The Good Doctor. Surtout du personnage principal of course.
Message perso : essayes de tenir ta non résolution sportive spice di feignasse…
Loulous : fierté de la lecture déchiffrante de Tinyni qui s’améliore… Next step : la fluidité…
Amitiés : vivement samedi prochain ce repas chandeleur / noël de rattrapage.
Love : love me. Love love me (Mika’s song)(de rien pour la chanson dans la tête). Beaucoup de boulot. Stop. Dans sa caverne. Stop. Ne pas déranger. Stop.
Courses : un parapluie j’ai dit. Tu suis ? Autrement mon frigo est plus ou moins rempli,je te remercie.
Divers : penser à appeler le kiné pour la rééducation sub-linguale (vérifier ordonnance) de Minimi et à lui acheter les chewing-gum à la fraise et les Dragibus promis à l’enlevage de son appareil.
Sorties : … Rien de prévu…
Envie de : prendre une douche chaude de plus de 3 minutes 20.
Musique : Mika pour la peine. De rien. C’est la chanson qui m’est venue en tête en lisant « love »…
Fin : 18h14 (du à moultes interruptions de type interventions policières sur enfant relou de la fatigue du vendredi soir).

Selky liste ses non résolutions #2018

Je ne sais pas pourquoi tous les ans je m’acharne à faire une liste de résolutions (et et et là) car je ne les tiens pas. Nouvelle année nouveau départ nouvelles envies c’est ça ? C’est limite anxiogène et stressant de constater qu’on n’y est pas arrivé ou qu’on n’a tenu aucune résolution fixée. Suis je pour autant nulle ? Ais-je pour autant passé une mauvaise année ? Si je regarde en arrière j’ai pas l’impression j’ai même mis en place des choses plutôt sympas. Mes enfants vont bien et c’est bien là l’essentiel. Alors cette année plutôt que de dresser une liste de choses à faire en 2018 je vais faire l’inverse et noter les 10 choses que je ne ferai pas cette année.

1. Je n’arrêterai pas de manger de la viande. Je ne deviendrai pas végétarienne,  végétalienne, vegan ou quoi qu’est ce d’autre.  Parce que la cuisse de poulet c’est trop bon. Et le jambon et le saucisson et le hachis parmentier aussi. Et la tartine beurrée avec l’œuf à la coque aussi. (Et la crêpe au nutella aussi). Parce que j’ai trouvé un réconfort certain dans le (mauvais)(pas équilibré)(réconfortant) miam. Que j’ai arrêté de fumer y a bientôt 5 ans (5 ans bourdes) et que je vais pas m’enlever ça. Ma compensation grignotale…
Je veux/peux bien me passer de viande rouge parce que je suis moins fan de tout ce qui est rouge sanguinolent, donc à moins d’une semelle peu digeste et de steak haché j’en mange peu.

2. Je ne ferai pas non plus de régimes ou autre arrêt du sucre / gras / pain / gluten machin choses / lait / œuf. Mon estomac et mes intestins se portent bien. Merci. Je ne suis intolérante en rien (enfin si : j’ai du mal avec les cons.) mes enfants et DD non plus. Du coup pourquoi chercher la complication nourricière. Alors non faut pas abuser des bonnes choses toussa : pas trop de gras pas trop de sucré… Mais euh hein… On revient de tellement loin avec ma puce dans la relation miamesque (et encore quelques rechutes parfois…) que lorsqu’elle me demande de mettre sur des crêpes du nutella ET du sucre (oui oui) je la laisse faire. C’est sa seule gourmandise et tu te doutes que ce n’est pas every day. Et force est de constater que j’ai réussi à arrêter de fumer il y a cinq ans bientôt (quoi je l’ai déjà dit et alors) donc je réussirai bien à arrêter ou bien diminuer le grignotage compulsif de type compensatoire qui s’est installé… Ou pas…

Selky liste ses non résolutions

(Non je n’arrêterai pas les bains non plus – pardon)

3. Je ne prendrai pas un abonnement à la piscine. Je reprendrai ptet même pas une carte de 10 séances tarif chômeur. Parce que ça fait 4 ans que je dis que j’irai et force est de constater que c’est un échec humide. La piscine c’est bien l’été dehors mais l’hiver je ne m’y fais pas… Et j’ai un réel problème avec l’humidité froide. Le passage du pédiluve. La sortie du bassin jusqu’à rhabillage est une épreuve sordide avec ces nombreux obstacles de type cheveux mouillés étrangers qui finissent dans mes orteils, habits qui tombent par terre dans la cabine, froid de mon corps fripé… Tout le bénéfice de la douche en maillot est parti… De toute façon faut se redoucher at home vu l’odeur tenace.

4. Je ne prendrai pas d’abonnement à une salle de sport à un demi smic l’année pour enchaîner squat ou autre posture de torture pour le corps. Je ne me lancerai pas non plus dans un challenge de 28 jours pour perdre de la fesse ou galber le cuissot. Je n’ai aucune volonté sportive et aucun plaisir à faire ce genre de sports là j’entends. Alors je me contenterai d’enfourcher (dépoussiérer) mon vélo d’appartement les jours impairs quand la Lune est alignée avec Mercure et qu’une nouvelle saison d’Homeland est sortie.

5. J’achèterai le moins possible d’affaires neuves et chères (j’entends habits surtout) et provenant de pays lointains fabriqués dans des conditions pas très catholiquement correctes. Les vide-greniers et autres occasions sont mes alliés. Je t’ai déjà raconté ma passion pour les fripes. Je ne vois aucun problème dans le fait de m’habiller avec des habits déjà portés. De même pour mes ptisQ. Sauf les chaussures les concernant. Et les pantalons pour ptiQ troueur de genou. Et quand je vois le prix des habits neufs en magasin j’ai de l’urticaire… Non mais seriously… Parfois près de 100 euros pour un manteau… Que l’enfant portera une seule saison. S’il ne l’a pas perdu ou déchiré à l’école entre temps of course de bien entendu…

Selky liste ses non résolutions 3

(Non je ne m’habillerai pas en femme non plus – pardon)

6. Je n’arrêterai pas de râler ni de crier… Je veux bien faire des efforts. Mais arrêter me semble contre nature et risquerai d’entraîner des dommages collatéraux irrémédiables de ma personne. De type urticaire. Somatisation. Je veux bien faire des efforts. Je prône l’empathie et l’écoute avec mes ptisQ. Je fais de mon mieux pour être la plus bienveillante possible. Je lis même des livres sur le sujet pour m’imprégner au mieux de la communication non violente (cnv) et en faire ma religion. (Le livre en question est « Les murs sont des fenêtres. Sinon ce sont des murs.« ). Mais le chemin est long. C’est comme la méditation ça. Il faut en faire une pratique quotidienne… Être en conscience et centré sur soi et ses ressentis et ceux de son entourage à tout moment pour en voir les bénéfices et ressentir les bienfaits. Donc j’y chemine… Document mais surement.

7. Je n’arrêterai pas de surfer sur mon téléphone non…mais je veux bien faire des efforts quand je suis avec les enfants. Et le soir aussi…Idéalement remplacer le pianotage pré nocturne par un peu de lecture serait l’idéal.

8. Je ne vais pas devenir adepte et convertie à 100% au zéro déchet / produits bio / décryptage d’étiquettes / fabrication maison … mais y aller petit à petit me semble plus raisonnable. Les réflexes sont durs à éliminer comme utiliser du sopalain plutôt que les serviettes à tables. Les cotons plutôt que les débarbouillettes cousues par mamie. J’ai qu’a arrêter d’en acheter tu vas me dire. Ouais mais j’ai peur d’en manquer. D’en avoir besoin et de me trouver au dépourvu. C’est con hein.. Concernant les produits d’entretien ça par contre je plaide coupable je sais qu’il est facile de faire avec peu et des basiques… Mais je ne m’y suis pas mise. Concernant les produits pour le corps pour moi et les enfants idem je n’ai pas encore passé la vitesse supérieure en décryptage d’étiquettes et tout bio tout green. Après mis à part le gel douche et la crème hydratante ils n’utilisent rien d’autre. Mais c’est déjà ça que je peux améliorer. Idem x100 me concernant. Je dois me mettre à faire mes déos, crèmes de jour, baume à lèvres et autres cosmétiques. Ça par contre ça pourrait réellement devenir une résolution car je DOIS vraiment le faire. Surtout que Minimi grandit et va bientôt devenir coquette donc je dois anticiper tout ça.

9. Je ne vais pas m’arrêter de penser réfléchir avoir 10000 idées à la minute anticiper ruminer ressasser prévoir programmer lister… Mais je vais tenter de me préserver un peu. Méditation… Pleine conscience… Cnv…. J’essaye de voir tout le positif dans cette réflexion intensive : mon blog, mes rédactions pro, mes projets pro rondement menés l’année passée et en fin d’année dernière (dont je  suis quand même un peu fière).

Selky liste ses non résolutions c2

(Non je n’arrêterai pas cet air mystérieux)

10. Je ne vais pas arrêter mon blog. Je t’avoue que l’idée me traverse le ciboulot ces derniers temps. Qui lit encore des blogs aujourd’hui ??? Moi la première j’en lis moins. Je suis plus souvent connectée sur les réseaux sociaux : Facebook (de moins en moins) et Instagram et YouTube (de plus en plus). J’avoue devenir un peu accros aux stories sur Instagram.. Quand on se dit qu’elles ne durent que 24 heures on peut se demander l’intérêt et l’avenir des blogs désormais. Tout va vite. On clique. On n’a pas le temps… Bref. Du coup… La question se pose. Mais même si je ne suis plus autant assidue dans l’écriture qu’à une époque. Même si j’ai et que je prends moins le temps d’écrire, c’est quand même mon espace. J’y ai des souvenirs… J’y tiens quand même ! D’ailleurs je crois que certaines copines ont fait imprimer leur blog dans un livre c’est chouette je trouve. Bref. Je suis toujours lààààààà !

Bonne année les Zamis.

Ça donne quoi chez vous les résolutions ….???
Et que le cul vous pèle.
Selky