Archive by Author

Selky dit merci maîtresse …

23 Juin

L’année scolaire touche à sa fin.
Il est l’heure de dire « Merci Maîtresse ».

Toi parent….

Tu as donné de ton temps pour participer et aider à canaliser les Minitroupes lors des sorties scolaires (avec bus vomitif et habillage à la patinoire included sinon ça compte pas);
Tu as participé avec joie et allégresse aux kermesses et autres pestacles de fin d’année (avec découpe de fruits de sangria et tenue de stand chamboule tout included sinon ça compte pas) ;
Tu as donné de ta personne pour cuisiner ouiches, pizzas ou autre gâteau au chocolat pour les festivités du mois de juin de l’enfer (avec achat 1€ la part lors desdites festoyades sinon ça compte pas) ;
Tu as récupéré tout au long de l’année des dessins, coloriages, collages, découpages, trésors et autres cadeaux concoctés pour les fêtes (que tu as méticuleusement gardés ET accrochés dans tes WC sinon ça compte pas) ;
Tu as récupéré la mascotte de la classe de ton enfant (qui pue le saucisson) tout un week-end pour immortaliser vos activités (mascotte que tu as lavée, photos que tu auras imprimées et collées dans le cahier pour lundi matin sinon ça compte pas) ;
Tu as scrupuleusement regardé le cahier de liaison de ton enfant chaque soir (avec signature comme quoi t’as bien vu sinon ça compte pas) ;
Tu as fait répéter les poésies, dicté des mots nouveaux, répété des leçons de grammaire et vocabulaire, tenté de comprendre la deuxième méthode pour faire des soustractions, révisé les leçons de géographie, patienté et recompté (avec enthousiasme et implication de ta personne sinon ça compte pas).
A côté de ça (qui est peanuts tu me l’accordes), tu as confié ton enfant à une maitresse (ou maître hein, chui pas sectaire mais je généralise, tout comme j’interpelle mes lecteurs au féminin ne m’en veux pas public) les 3/4 de l’année (ou presque ne chipotons pas) et ceci les 3/4 de la semaine (idem tu m’as compris), et encore plus les 3/4 de chaque journée (grosso merdo).

selky dit merci maitresse

Sortie canicusolaire de la semaine avec la classe de Minimi : la fouille achéologique

… une maîtresse…

Maîtresse qui a la lourde, l’immense et non moins louable tâche d’apprendre à ton enfant et l’aider à grandir.
Maîtresse qui a la lourde, l’immense et non moins louable tâche d’apprendre à + de 25 enfants en même temps et les aider à grandir.
Maîtresse qui doit apprendre à nos enfants à grandir dans le bruit all day long, mais qui doit aussi : faire le gendarme, ramasser du vomi, moucher du nez morveux, faire des lacets, consoler des pleurs, calmer les disputes, éviter de choper des poux, se baisser je ne sais combien de fois par jour, punir parfois, chanter faux, faire du sport, découper, écrire joli, corriger, danser, répéter over and over again, écouter les (com)plaintes, rassurer, encourager, consoler, calmer les disputes, panser les bobos.
Maîtresse qui doit faire tout ça avec migraine, soucis, insomnie, enfant malade ou autre problème personnel et se doit de garder sourire et entrain toute la journée. Devant 25 ptits spectateurs éponges et impitoyables et qui captent tout et ne laissent rien passer. Elle peut pas se planquer derrière son écran ou pleurer dans son bureau elle.
Maîtresse qui doit écouter les recommandations matinales du parent relou « Bryan n’a mangé qu’un tiers de son croissant ce matin, il a un peu mal au ventre et envie de voumir, a mal à son orteil gauche et petit doigt droit : vous m’appelez si ça va pas hein?  »
Maitresse qui doit faire tout ça en composant parfois le soir avec du parent relou qui se plaint n’est jamais content râle critique peste réclame fulmine injurie parfois…
Maîtresse qui se voit critiquée si elle a le malheur d’être absente car ouai bon j’en fais quoi de mon enfant moi aujourd’hui, je travaille MOA.
Maîtresse qui privilégie et se préoccupe de l’enfant dans sa globalité, sans jugement, sans ségrégation, sans différence, sans comparaison.
Maîtresse qui doit gérer des enfants tous différents et uniques, malades parfois, fatigués souvent, stressés peut-être, en difficulté ça peut arriver, avec des troubles divers et variés quelques fois, pas forcément visibles mais aux besoins particuliers et dont elle se préoccupe tout aussi bien (je pense aux enfants avec des troubles de l’attention, TDAH, autisme, haut potentiel, ou autre trouble ou handicap).
Maitresse qui doit parfois se coltiner un (ou plusieurs – lucky her) élément perturbateur et avoir envie (enfin j’imagine, c’est quand même un être humain doté de corde vocale) de se mordre les lèvres pour pas gueuler comme un putois ou avoir envie de mettre des coups de pieds au c… de certains (oh ça va, entre le penser et le faire y’a une différence hein on est d’accord. Mais on a le droit de le penser).
Maitresse qui, dans la bienveillance qui la caractérise, encourage ton enfant, le félicite, l’aide à ne pas se décourager, le soutient dans ses échecs, l’accompagne dans ses apprentissages, le rassure, le motive, lui remonte le moral, le console, l’aide.
Maitresse qui redouble d’inventivité et d’imagination pour enjoliver ses leçons, car on apprend encore mieux quand c’est amusant ou festif.
Maîtresse qui aide à autonomiser ton enfant avec des petits métiers ou autres rôles dans la classe pour le valoriser.
Maîtresse qui organise des pestacles de fin d’année, prépare des chorales qui durent 10 minutes mais demandent des dizaaaaaines d’heures d’entrainement derrière.
Maîtresse qui choisit une mascotte pour l’année et la fait voyager comme le nain d’Amélie Poulain, lui fait envoyer des courriers aux élèves à chaque étape, fait des photo-montages delamortquitue de la mascotte dans chaque pays et leur fait découvrir le monde, enfin son côté joli.
Maîtresse qui met des tampons de Belle écriture ou de Champion, qui fait passer la fée du casier pour voir s’il est bien rangé, et offre une Minirécompense au bout de 10 tampons comme « j’écris les devoirs à ta place pendant une semaine »
Maîtresse qui s’inspire des pédagogies alternatives et puise des idées et principes des grands pédagogues pour apprendre autrement, en privilégiant le jeu et le plaisir,
Maîtresse qui part en voyage scolaire de plusieurs jours avec sa classe, comme si elle en avait pas assez la journée elle va se coltiner les veillées, les chamallows grillés, les « chut on dort maintenant » et autres boums.

selky dit merci maitresse 2

Moi je suis de celle qui offre un petit cadeau en fin d’année.
Pour marquer le coup.
Pou accompagner mon MERCI.
Pas du chocolat ni des fleurs, mais un petit truc fait avec nos mains et nos petits cœurs de beurre.
Alors cette année, je ne sais pas encore si ça sera du bocal SOS Cookies, ou alors un Tote Bag personnalisé, ou bien un cadeau fait maison dont je te parlerai bientôt.
Mais je sais que je les remercierai encore et encore.
Et je sais que mes ptisQ leur feront un bizou et ptet même un câlin.
Car je sais que mes enfants ont passé une bonne année scolaire.
Et plus que le bulletin scolaire (ils passent pas le bac hein), le plus important c’est qu’ils aient eu envie le matin d’aller à l’école. Et d’y retourner le lendemain. Et qu’ils s’y sentent BIEN.
Car avec Maitresse, ils y sont les 3/4 de l’année (ne chipote pas j’ai dit) et ceci les 3/4 de la semaine, et encore plus les 3/4 de chaque journée.
Dans mon laïus j’englobe chaleureusement les ATSEM qui ne déméritent en rien.
Et les directeurs qui doivent mener leur navire de main de maître (quel jeu de mot parfait)(une pensée au directeur de l’école des ptisQ qui part à la retraite après plus de 30 ans de bons et loyaux services).
Et je pense aussi aux animateurs et dames de cantine, of course.

Alors toi parent, si tu ne te rends pas bien compte de tout ça, ou si tu as encore des doutes ou critiques en poche, si tu penses qu’elle ne mérite pas ses mercredis et vacances scolaires, je te conseille de t’immerger dans la classe de ton enfant une journée.
Une demi journée déjà c’est pas mal si t’es flemmard.
Au lieu d’aller aux soldes, prévois toi un RTT sortie scolaire.
Déjà il te faudra quelques minutes pour t’imprégner du brouhaha ambiant dans la cour.
Après : observes. Observes bien.
Regardes comme elle gère son navire elle aussi. Comme elle se fait respecter (ELLE)(bourdel pourquoi je dois répéter 50 fois de ramasser ces ciseaux qui traînent MOI). Comme elle dirige sa troupe avec brio. Comme elle gère son planning ARCHI minuté sans faillir. Comme elle reste égale à elle même du matin au soir. Comme elle perd pas patience. Comme elle les respecte tous. Comme elle les aime tous.
Ouai parce qu’elle les aime j’en suis sûre.

Moi je dis : respect.
Maîtresse : respect.
MERCI.
Avec un M comme Muriel (et Marie Laure, Marie-Lyse et Monsieur M… ou Mme M…), E comme Elisa (et Emilie), R comme Mme R…, C comme Cédrine (et Cendrine et Conception) et I comme IlnyapersonneavecunI.

BRAVO.
Avec un B comme Barbara, R comme Mme R…., A comme Anne-Lise, V comme Vanessa (ou Mme V….. ou Mme V….. ou Mme V…. ou Mme V….), O comme dans Monsieur .O.O.

Maitresse je te vénère.
Maîtresse tu mérites une médaille parfois.
Maitresse tu méritais bien un article.
Pour tout ça.
Pour avoir accompagné mes enfants.
Pour avoir accompagné NOS enfants.
Pour les avoir aidé à grandir bien cette année.
Pour leur avoir appris toutes ces choses et fait découvrir tant d’autres.
Alors reposes toi pendant tes vacances amplement méritées.
Reposes toi bien.
Et à l’année prochaine !
Selky

Selky a survécu à Disneyland en famille (astuces insaide)

15 Juin

Lundi soir à 23h40 nous sommes reviendus (entiers mais crevés) de deux jours à Disneyland (Mickeyland pour les zintimes).
Ce Minipériple était le cadeau des 4 ans de Tinyni. Qui en aura 6 dans 18 jours . Bah oui ça soeur avait eu le même privilège alors qu’il avait quelqued mois, il était donc normal qu’il en profitasse à son tour.
J’appréhendais autant que je languissais ce séjour à Disneyalnd. Enfin Mini Séjour en toute modestie : départ un samedi matin / après midi sur Paris pour que Tinyni voit en vrai la Tour Eiffel (bateau parisien pour le coup) / dodo chez cousin / deux jours chez Mickey avec dodo included / retour lundi soir tard / mini grasse mat mardi matin. Oui ils ont raté un jour et demi d’école (bouhhh la méchante)(mais ils partent pas une semaine au ski et sont rarement malades et c’est la fin de l’année et ils passent pas le bas épimerde).
Je languissais car je te rappelle que j’ai 3,6 ans dans ma tête, que je kiffe l’ambiance chansonnesque magique régression coupure totale de Disneyland et que javais hâte de voir cette magie briller dans les yeux bleus de mes ptisQ…. pour le coup no déception ils ont adoré.
J’appréhendais car je suis une psychopathe de l’organisation, que l’angoisse de la valise unique pour 4 m’a filé de l’urticaire et des insomnies 3 semaines durant, que je déteste l’imprévu, que j’avais peur de l’attentat, de l’enfant malade/ fiévreux/vomissant/chouinant/se blessant au pied une semaine avant le départ, de la pluie qui gâche le séjour,  que les ptisQ râlent pour marcher/attendre/ piétiner/voir un personnage absent…. Finalement et comme (presque) toujours, tout s’est déroulé sans accroc. (Mention spéciale à ma charge mentale)(Tu l’as veux l’anecdote rigolote spéciale charge mentale hein ? L’homme s’est rendu compte à la gare qu’il a oublié son portefeuille at home. Thanks les mails envoyés à M. Le banquier il y a peu avec le scan de sa carte d’identité aucazou besoin dans le train….)
Je vais te livrer ci dessous un petit florilège de Mini astuces pour survivre à un périple à Disneyland en famille, aka avec des enfants en moyen âge. (Qui sont ces parents avec du nourrisson en porte bébé ou poussette à Mickeyland ?). Des astuces pour économiser quelques deniers, t’économiser toi et économiser un peu le piétinage inévitable.
Selky a survécu à Disneyland en famille (astuces insaide) 1

Pour des économies de sous à Disneyland

Saches déjà que tu vas dépenser plus que prévu. Dur de budgétiser les dépenses sur place. Le trajet oui. Mais sur place je pense que l’addition peut vite monter. Après si tu as l’intention de dépenser sans compter, manger au restaurant midi et soir et gâter ta famille en boutique : tel est ton choix que je respecte. Ce n’était pas le notre j’estime qu’on peut en profiter sans se ruiner  / j’ai des oursins dans les poches je te rappelle et un livret A qui ne se remplit pas tout seul. Alors voilà quelques astuces pour limiter la casse (de la tirelire)(ahaha)
  • Astuce budget. Pour un anniversaire des ptisQ ou Noël, demandes à ta famille une participation ou un « bon pour un bout de Disneyland ». Ben quoi. Au lieu d’un enième cadeau dans ta salle de jeu il aura de la paillette dans les yeux. Ça prend moins de place.
  • Astuce séjour. Pour un petit séjour : chopes une vente privée ou une vente flash sur le site de Disneyland ça fait quand même de sacrées économies sur les séjours. D’autant plus si t’es monstres ont moins de 12 ans c’est parfois gratuit pour eux. Et plus tu restes longtemps plus les économies sont importantes.
  • Astuce train. Si tu habites dans une ville desservie par le Oui go, essayes de le prendre. Malheureusement, les horaires sont parfois moisis et coïncident mal avec une journée chez Mickey. Et si tu veux profiter de ton séjour pour visiter un peu Paris avec les enfants tu es bon pour du IDTGV classique auquel tu devras rajouter le ticket de RER zone Babelouaid la Vallée A/R (7,60€/adulte 3,80€/ptiQ)(soit une cinquantaine d’euros aller retour….)
  • Astuce petit dej. Étant donné que le petit déjeuner est désormais payant quand tu réserves un séjour (presque 25€/tête Oo)(surtout avec des ptisQ moineaux du miam matinal) : fourres dans ta valise des briquettes de jus d’orange / brioches / biscuits pti dej et autres gâteaux.
    Autre option économie matinale : arrêt au stand du Mcdo dans Disney Village en rejoignant le parc. Pour 3€ tu as un café et une douceur sucrée ou salée.  Vite vu me concernant.
  • Astuce soif. Toujours dans l’idée de pas dépenser la moitié de ton salaire en 2 jours, surtout quand il fait chaud : prévois des gourdes / bouteilles d’eau / caprisun  (léger et pratique) dans ton sac à dos pour abreuver la populasse. A 3.90€ la petite bouteille d’ice tea sur place, ça vaut le coup de transporter à boire (nous avions un sac à dos chacun remplis de ravitaillement principalement). Remplis tes bouteilles aux WC pendant les pauses pipi ou petites fontaines dans le parc.
  • Astuce petite faim. Idem pour les petites faims je te conseille de fourrer un max de pompotes et gâteaux. Et si tu peux prévoir le pique nique du premier midi tu feras de jolies économies sur le budget.
  • Astuce déguisement. Si ton enfant est fan d’une princesse : emportes dans ta valise sa robe favorite. Le bon coin est ton ami avant de partir. Sinon il t’en coûtera un caprice + presque 50€ à la boutique pour se vêtir comme la princesse pour faire la photo maman. (J’ai assisté à cette scène désarmante … une mère arrivant en courant avec la robe de Belle et sa fille … juste après la fermeture de la queue pour voir la dite princesse. Après quelques larmes à madame barrière, celle ci a eu pitié et les a laissé passer. J’ose imaginer le drame en cas de refus….). Idem pour le sabre laser de Star Wars ou le pistolet de Buzz hein.
Selky a survécu à Disneyland en famille (astuces insaide) 2

Pour t’économiser toi à Disneyland

Car forcément tu vas vouloir profiter au max pour rentabiliser au mieux ton séjour à Mickeyland.
Donc forcément tu vas beaucoup marcher et tu seras fatigué. Alors imagines tes enfants qui font deux pas quand tu n’en fais qu’un.
  • Penses à la poussette. Honnêtement durant ces 2 jours j’ai hésité à plusieurs reprises à en louer une. Mon presque sizans a fait plusieurs passages sur les épaules de DD…. et j’en voyais de grands dans des poussettes. Donc si tes ptisQ  sont des petits marcheurs… prends une poussette canne (je connais pas le prix de la location mais encore gling gling j’imagine).
  • Fais des pauses. Comme me l’avais conseillé une copinaute Ludivine bien plus aguerrie de Mickey que moi (va lire ses articles pour optimiser ton séjour à Mickeyland)(son live coaching m’a été bien précieux!) : une pause sieste est primordiale le premier jour. Et je ne peux que confirmer cette astuce. D’autant plus qu’aux beaux jours le parc ferme tard et il faut donc tenir jusqu’au pestacle nocturne à 23h ! Nous avons donc procédé comme suit : arrivage vers 10h le premier jour / déposage de la valise à la consigne de l’hôtel / récupérage des tickets / parc jusqu’à 14 h / sur le retour au parc : pause miam à mcdo (je crois que tu peux commander à l’avance ça t’évitera de poireauter ++++ encore) / 15h tu peux récupérer les clefs de la chambre : siesteeeeeee / 17h : réveil douche départ pour la parade à 17h30. .. te voilà revigoré pour la fin de la journée. Enfin surtout les ptisQ ne nous leurrons pas.
  • Sois organisé de type psychopathe du plan / planning / fast pass / application sur ton smartphone. Ne nous leurrons pas (bis) : une visite en dilettante chez Mickey peut finir en fiasco de type combo fatigue / engueulade familiale. Si tu restes collé à l’application qui te donnes les temps d’attente tu n’as pas fini de courir dans tous les sens et t’épuiser le mollet. Si tu ne réfléchis pas à une organisation de la visite ça va finir au drame / dispute avec le conjoint. Quoi que même en étant organisé tu n’échapperas à l’engueulade de poissonnier avec ton bien aimé. (J’ai croisé des couples se frittant à chaque coin de monde). Donc tu te poses et vois les priorités. Par rapport à tes enfants car tu y vas aussi pour leur magie à eux. Et leur magie à eux rime souvent avec 2 heures d’attente pour faire un câlin à Belle. Ou faire 3 fois Buzz. Ou voir 7 fois le Dragon sous le Château en 2 jours. Priorises Fantasyland ptet pour commencer. Enchaîne les attractions du secteur. Etc…
  • Fais des équipes. Si comme nous tu pars en famille de type 2 parents et 2 enfants : fais des équipes par affinité. Sauf si tu as des jumeaux du même sexe (et encore) il y a de fortes chances que tes enfants n’aient pas forcément envie des mêmes choses. Ni toi pauvre parent qui va te dévouer plusieurs jours durant pour satisfaire ta marmaille.
    • Exemple d’équipe : moi et Minimi faisant la queue pour voir Péter Pan et Wendy (qui se sont barrés manger au bout de 20 minutes d’attente….. ) pendant que les garçons retournent aux voitures de Cars.
    •  Exemple d’équipe numéro 2 : retourne faire Buzz avec tes ptisQ pour la 3ème fois (tu rentres à 3 dans un fauteuil) pendant que ton homme va faire le Hyper Space Mountain.
    • Exemple de sacrifice parental. Tu fais le poireau pour aller voir Belle. 1h d’attente selon les organisateurs. 2h d’attente selon ma personne. Nous sommes visiblement tombés sur une Belle bavarde. Et à petite vessie. 2 pauses. Pendant ce temps ton mari amène les enfants voir un pestacle Magie chez pas quoi. Avec intervention de Belle of course. Et la magie dans tout ca bourdel ?Ça tombe bien elle a fait 2 pauses pipi. Pour venir au pestacle voyons Tinyni. Ils reviennennt te voir pour que t’ailles toi aussi faire pipi. Repartent voir Dingo. Reviennent à temps pour LA rencontre. « T’as intérêt à lui raconter ta vie hein vu le temps qu’on l’a attendue. ». Et là… timidité + impressionnés » > 2 minutes de « euhhh… je sais pas…. (faites des gosses). Point positif tu t’es reposee pendant 2 heures telle une larve sur le sol. A ramper comme Jean Claude le ver de terre toutes les 13 minutes.
  • Ne fais pas le mouton. Tu poireautes depuis 20 minutes dans la file d’attente de Buzz et haut parleur annonce une panne technique de temps indéterminé. La populasse découragée fuit. Toi non. Tu la sens bien la réparation rapide.  5 minutes plus tard me haut parleur annonce que c’est réparé (il s’agissait en vrai d’un sac à dos « abandonné » qui a été retrouvé). Au final les quelques filous comme toi feront l’attraction sans re-attendre.
  • Venges toi. T’as fais la queue pendant 2 heures pour les voir balbutier devant Belle ? Amènes les au train de la mine pour te venger. (Ne marche qu’une fois). Savoures leur stress dans le tourbillon escargotal de l’attente. Rassures les « mais non ça fait pas peur » !! Puis serres les fort pendant les 3 minutes de manège (moi être moyennement attirée par la sensation forte : ce manège est ma limite maximale de tolérance du virage penché et de la vitesse. Tu peux pousser le sadisme en les filmant pendant l’attraction et savourer ta victoire en revisionnant leurs têtes effrayées / étonnées / ravies….
 Selky a survécu à Disneyland en famille (astuces insaide) 4

Pour économiser le piétinage à Disneyland …. 

Forcément y aura du monde. Forcément tu attendras plus ou moins longtemps pour certaines attractions / câlins aux princesses. Forcément tu vas piétiner des heures durant et maudiras ces files d’attente en escargot qui n’en finissent jamais…. Mais essayons de limiter au mieux ce piétinage de la mort (pour moi : la plaie)
  • Astuce séjour. Privilégies les jours en semaine / en période scolaire si tu veux une chance qu’il y ait un peu moins de monde donc d’attente aux attractions donc de piétinage. 
  • Astuce de fouine. Si tu restes plusieurs jours : profites de l’heure de la parade pour faire les manèges où y a le plus d’attente. C’est ce que nous avons fait le second jour. Ayant déjà vu la parade « spéciale 25 ans »  à 17h30 nous en avons profité pour nous diriger à contre-courant vers…. Buzz !!!
  • Astuce Fast Pass. A ton arrivée dans un monde, va prendre un fast pass pour l’attraction la plus convoitée par tes ptisQ : Peter Pan, Buzz, Ratatouille. En général l’horaire proposé est 2 heures plus tard : profites en pour faire les manèges moins populaires du coin.
  • Astuce de flemmassse. N’hésites pas à t’asseoir par terre. Lors de la parade si tu es un peu à la bourre, fais le Chat Potté pour que tes petits enfants se faufilent devant puis tentes de les rejoindre car ils sont petits et touts seuls et assieds toi par terre tu profiteras du pestacle au 1er rang ! Lors des attentes interminables à savoir pour les princesses : ça avance doucement donc tu peux poser ton fessier pour reposer tes jambes. (PS : je n’ai « toléré » cette longue attente qu’une fois en 2 jours car ….C’était Belle /j’étais fatiguée donc ça m’embêtait pas de me poser un peu. .. pour les autres attractions nous avons attendu maximum 30 minutes. 15/20 en moyenne. Au delà c’est un peu long pour des enfants à mon sens.)
  • Astuce pas de queue. Quand y a vraiment trop d’attente ou durant les heures les plus chargées (12h-16h je dirai)(même si j’ai l’impression qu’il y a du monde tout le temps) ou quand tu en as marre d’attendre : diriges toi vers les attractions sans attente : la cabane de Robinson Crusoe, l’aire de jeu à côté du bateau pirate, le labyrinthe d’Alice aux Pays des merveilles, le premier étage du château (ou encore le dragon). Tu peux même prendre le train qui fait le tour du parc ou le gros bateau pour te promener gaiement (mais là aussi il te faut sans doute attendre pour y accéder).
  • Astuce pestacle nocturne. Alors là mis à part de t’y prendre à l’avance et de te mettre sur Main Street je te serai pas d’une grande aide, car dès que ça commence tout le monde se lève, donc les enfants n’y voient rien, donc il faut les porter donc c’est la misère. Nous étions contre une barrière donc le seul moyen pour que les ptisQ en profitent a été de les tenir debout sur la barrière. Mesurant 1M53, et étant entouré de grands et de personnes « tout pour leur gueule je porte mon enfant sur mes épaules », je n’ai rien vu. Sauf le feu d’artifice dans le ciel. Si tu as une idée je suis preneuse.

Selky a survécu à Disneyland en famille (astuces insaide) 3

Autres astuces bonus pour Disneyland

  • Astuce vestimentaire. Habilles toi « pratique » : oublies les talons et sandales mais enfiles de bonnes baskets à toute la famille. Penses aux casquettes. K-way si la météo vire au gris. Fourres un gilet dans le sac pour le pestacle nocturne.
  • Astuce RER. Pour éviter de poireauter comme nous 30 minutes à la gare au moment de partir : anticipes ! A savoir : achètes tes « billets de RER retour » à ton arrivée chez Mickey.
  • Astuce de geek : n’oublies pas les batteries de secours de ton téléphone.
  • Astuce de mère enfant : profites ! Ce n’est pas tous les jours que tu iras dans ce monde magique à la musique entêtante. Donc mets de côté tes soucis, laisses les dans le RER avec l’odeur de piedsquipue, et chantes à tue tête la chanson des poupées !!!!!!!!!!!! Regarde tes enfants s’émerveiller dans les attractions jolies, face à leur personnage préféré, lors des spectacles magiques…. et gardes ces images en tête pour les jours moins festifs !

Et toi : tu aimes Disneyland ?
Tu as d’autres astuces à partager avec moi  ?
Selky

Selky ne te parlera pas de ça… S17E05

31 Mai

Ne va pas croire que depuis la fin de mon demi travail j’ai davantage de temps. Je n’ai le temps de pas grand chose… Pas le temps pour du superflu. Je ne te parlerai donc pas de ça. Ni de ça non plus. Ni de ces petits riens. De ces petits tous petits bouts de rien…

Je ne te parlerai pas de cette fucking faille temporelle qui me torture le ciboulot.
Tu vas avoir sizans dans quelques mois et je me suis surprise d’acheter ton cartable pour le CP aux puces le mois dernier. Le CP…. #outaibebeoutai. Tes pantalons rétrécissent encore. Tu as fais une coupe de cheveux de bogosse mais tu ne veux pas mettre de gel. Tes siestes ressourçantes de la  xfatigue de champignon qui pousse se font plus rares. Tu ne veux plus continuer le karaté. Ptet le tennis. Ou le foot pour jouer avec S. et L. qui court vite. Mais il faut finir l’année. Tu as toujours une tripe de vide comme on dit par chez nous : tu peux dire « j’ai faim » dix fois par jour. C’est pas qu’on te nourrit pas pourtant. Tu vas prendre le train pour la première fois dans quelques jours tu es excitation et a réclamé d’aller dans la voiture haute. Check.

Quant à toi ma Minimi, tu ne rétrécis pas non plus et m’arrive au niveau des miniboobs. N’envisage pas de me dépasser trop vite tout de même. Même si je te le souhaite un poil. Tu as fait soigner ta première carie avec bien plus de courage que je ne l’aurais imaginé (et bien plus sereinement que moi soit dit en passant qui ait une gestion du dentiste de type crispée de la mâchoire et fermage d’yeux le plus fort possible en m’agrippant au fauteuil). Idem pour la pose de ton premier appareil dentaire mis en 2 fois moins de temps que prévu. Imperturbable du dentiste. Qui est cette enfant qui ouvre paisiblement la bouche pour se faire triturer ?
Tu as fait percer tes oreilles il y a quatre semaines. Je m’en souviendrai de ce samedi aprem mère fille qui s’est terminé sur ce perçage sur un Minicoupdetête. T’avais dit jamais de la laïfe ça fait trop mal. Et puis finalement le « tu veux y aller? » « Bah pourquoi pas? » s’est terminé en double perçage simultané (ça c’est top merci aux 2 bijoutières) au top de la synchronisation du perçage.  Sans quoi je suis pas sûre qu’il y ait 2 oreilles percées à ce jour.  Samedi dernier tu as troqué les prothèses contre de jolies cerises que tu ornes fièrement. Dans 20 jours tu pars pour ta première classe verte, tu hésites entre excitation et appréhension, j’oscille entre « tu vas t’éclater » et « on peut ptet planquer un portable dans ton doudou?? » (joke).

[…]

%d blogueurs aiment cette page :