Selky is back – S21E02

Le temps file file comme l’éclair. Beaucoup trop de mois se sont écoulés depuis la publication de mon dernier article. Pinaise 10 mois, isn’t it possible ? Mais je suis de retour. Selky is back. Est-ce le temps qui m’a manqué ? ou l’envie? Un peu des deux sans doute, il faut dire que nous vivons une période covidesque bien particulière. Nos quotidiens sont bouleversés, nos activités aussi, couvre-feu par ci, attestation par là (je vous fait pas un dessin…) : il faut réinventer nos journées et j’avoue que le plaisir de bloguer n’était pas au rendez-vous.
N’ayant pas envie de me forcer à écrire pour rien, mon absence ici et sur les autres réseaux de la sociabilité s’est faite remarquer (ou pas). Quoi qu’il en soit, me revoilà. Qu’as tu manqué de primordial durant mon absence interminable ?

Selky is back – with les ptisQ

Selky is back 2

Honte à moi je n’ai pas rédigé d’article pour festoyer les anniversaires des ptisQ comme j’ai pu le faire auparavant. Il ont eu respectivement 9 et 12 ans, CM1 et 5ème.. Encore un coup de cette ce fucking faille temporelle…  Que dire à propos d’eux, sans trop en dévoiler. Pudique is the new me. Ils vivent la période du mieux qu’ils peuvent. Ce n’est pas tous les jours évident ni rose, comme pour tous les enfants ! Déjà que pour nous c’est plus que relou, pauvres enfants et adolescents sont bien pénalisés. Le sport reprend puis s’arrête, puis re-reprend puis re-re s’arrête. Je pense que c’est là le plus compliqué pour eux, sans compter les soirées pyjama et les copains à la maison qui manquent, of course..

À noter aussi la quatrième entorse de Tinyni en novembre, 4 en un an youpiiiii. Pas de bol pour lui, il a hérité de mon hyperlaxité… Sa cheville a bien morflé et le pauvre en a marre d’enchaîner les séances de kiné…  Mais il n’a pas le choix, sa cheville et ses mollets doivent être en béton. Le dernier kiné en date est validé par l’enfant (enfin !!!!!) qui y va encore deux fois par semaine. Ouf j’ai envie de te dire, un poids en moins que de devoir le trainer pour se soigner ! Il a pu recommencer le sport. Pile quand les nouvelles directives ferment les gymnases. Damned. Thanks le tennis salvateur avec papa les week-ends… Sinon on le perdait je crois.

Selky is back – with rio

Selky is back (3)

Honte à moi bis, pas d’article non plus pour vous annoncer l’arrivée de Rio dans notre famille… et pourtant quel joli événement de l’année 2020. Maybe the best. Si vous saviez combien d’amour et de joie il nous a apporté et nous apporte au quotidien depuis 7 mois maintenant. Même DD qui était plutôt réfractaire de type refus de l’adoption d’un animal poilu supplémentaire de type chien, il est tombé sous son charme. Et ce n’est pas le dernier à lui faire des calinouxxx. C’est que cet animal est adooooorable. Pas de bêtise, il est propre, sage, câlin et mignon. Ses deux failles ? Il aime un peu trop le gazon de DD et le rappel est un poil compliquada…

Saviez-vous que grâce à Rio, j’ai désormais une activité physique intense de type marche quotidienne de 1h environ ? C’est peut-être pas grand-chose pour toi, mais c’est déjà pas mal (beaucoup) pour mon corps en mousse. Je ne te parle pas des rencontres de type sociabilité extrême au quotidien. Et oui avoir un chien t’oblige à parler aux gens et rencontrer plein de jolies personnes (ou pas) et de gentils chiens (ou pas). Bref Rio fait partie des meubles, « un peu » comme un nouvel enfant, en plus poilu, et moins humain quoi. Enfin tu me comprends. Un peu comme un bébé qui n’a pas la parole, je m’inquiétasse qu’il ne souffre sans que je le sachiasse. Un peu comme pour les ptisQ, je m’inquiétasse quand il voumi… un peu comme pour les ptisQ, je lui ai concocté une petite armoire à pharmacie de type je commande des médicaments en ligne, comme sur ce site par exemple, au cas où. Au cas où j’ai dit… Hypocondrie un jour, hypocondrie toujours ? Oh je m’améliore hein…

Et je me suis prise de passion pour le « toilettage », enfin le sien hein. Je suis là aussi bien équipée pour brosser et épiler l’animal (bien) poilu. Oui car un cocker s’épile et ne se tond pas (sinon bonjour le poil frisé pas joli). Trimmer, pierre ponce, doigtier, ciseau cranteur et peigne à épiler n’ont plus de secret pour moi. Je m’éclate si tu savais ! Enfin je dois encore m’améliorer et prendre le temps de lui faire un VRAI toilettage, mais j’ai confiance en moi : I can do it !

Selky reviendra

Selky is back 2
Tu m’as vu refaire une apparition en décembre sur Instagram et Facebook poursuivre les tribulations de l’elfe maléfique Elfy.  Et plus rien depuis début janvier…  pourtant un événement majeur a eu lieu : mes 8 ans d’arrêt du tabac. Déjà 8 ans bourdel. What a fierté ultime.

Bon, je te laisse, et promis je reviens pas dans 10 mois.

Article écrit en collaboration avec Maya

Selky a visité Londres en famille

Le voici le voilà (il était temps)(mais j’ai le temps c’est confinement, faut bien s’occuper)… Le récit de notre Miniséjour à Londres en octobre dernier, petit séjour de 4 jours et 3 nuits sur place.

Selky visite Londres

J’avais réservé un pack tout-en-un sur Ventes Privées qui comprenait toussa : les vols A/R Toulouse/Londres + les nuits à l’hôtel avec petits-déjeuners + la visite des Studio Harry Potter + les trajets en bus jusqu’aux Studios + un repas dans un Fish & Chips + une visite guidée pédestre de 3h.
Le tarif était plutôt pas mal pour tous les 4 (- de 1500€) et je n’ai eu aucun soucis pour récupérer tous les papiers / justificatifs / vouchers à présenter aux différentes activités et lieux.
Il a fallu ajouter à cela le trajet aéroport / Londres en train + les cartes adultes pour voyager en bus et métro (Osteyer Card – gratuit pour les – 11 ans) + les repas et achats souvenirs !!

Selky visite LondRES J1

Avion matinal mais sans tracas attérissal, le stagiaire de Ryanair est en bonne voie pour obtenir son permis. (Pour comprendre le pourquoi du comment du stagiaire de Ryan Air, je t’invite à lire mon épopée avionnesque à Malte…)
On en parle du méga sprint pour embarquer car on traînait dans les boutiques pour éloigner l’angoisse avionnesque ? Punaise ils n’attendaient que nous 🙈🙈
Arrivage en territoire Londonien avec the Train et immortalisation obligatoire de la photo cabine téléphonique.

Déposage du bagage à l’hôtel.
Promenade dans les rues du quartier de Nothing Hill.
Direction le  »Diana mémorial playground » aire de jeu kids friendly au nord de Hyde Park. Rencontre avec moultes squirrel pour notre plus grand plaisir lors de notre balade dans Hyde Park, avec petite averse Londonienne en bonus track.

Passage obligé chez Harrod’s, ça cocotait beaucoup le parfum et y’avait beaucoup trop de 0 sur les étiquettes….
Puis pour terminer la journée, les places to have been : Piccadilly Circus et Trafalgar Square, avec manifestation anti Brexit à côté des Lions en bonus track bis.
Petit repas pour ressourcer les troupes et une bonne nuit avant d’aller voir Harry Potter le lendemain !!!

Selky visite LondRES J2

Aujourd’hui nous avions rendez-vous avec Harry Potter au Studio Warner Bros. Les ptisQ étaient au taquet. Mais pas qu’eux !! C’était incroyable. Magique. Une Immersion parfaite comme si on y était. Je vous ferai un article complet sur les Studios un de ces 4.
La grande salle. Gringgots. Le chemin de Traverse. La forêt. Le train. La maquette incroyable de Poudlard. La maison de l’oncle. La chambre sous l’escalier. Le bus violet. La gare 9 3/4. Les escaliers de Poudlard. Le dortoir des garçons. L’envers du décor côté effets spéciaux. Des petites attractions de type vol sur balai, lançage de sort sur Mangemorts. La photo souvenir avec cape de type attrape couillon que tu la veux trop pour chez toi. La boutique souvenir car il fallait la vraie baguette de Dumbledore pour laquelle il économise depuis son anniversaire. 4 heures à crapahuter dans le studio sans avoir vu le temps passer. Nous avons essayé de tout garder dans nos têtes et pris trop plein de photos…

Fin de journée dans le quartier de Camden Town. Son Market décalé cosmopolite aux mille couleurs. Ses devantures de magasin cocasses. De la pause miam bien méritée from food truck le long des berges du Regent’s Canal. Du punk devant la boutique de converses multicolores. Du magasin chelou aux habits fluos excentriques jamais vu. Un coucou à (feu) Amy’s statue.
Et retour à l’hôtel pour un dodo bien mérité !!

 

 

Selky visite LondRES J3

Ce 3ème jour nous avons profité d’une visite guidée pédestre included dans le package du séjour : from Tower Bridge to Saint Paul’s Cathédral en traversant la Tamise sur le Millenium Bridge aux Chewing-gums écrasés décorés… La pause pipi au dernier étage du Tate Museum nous a permis d’avoir une vue sympa (certes moins impressionnante mais mois chère que celle du London Eye auquel nous n’avons pas succombé). Puis visite du  »Tower Bridge » avec marchage sur le sol vitré et remise du précieux pour les plus braves et visite de la salle des machines : awesome !!!

Fish and Chips bien mérité also included dans le package du séjour : all good for the bidou.
Après moultes photos souvenirs, direction The Museum of Natural History, avec visite ciblée : planètes et terre, dinosaures et les imposants mammifères. Petite expo lunaire sympathique.
Retour à l’hôtel épuisés, le combo pizza devant Harry Potter in English était parfait pour terminer cette journée.

Selky visite LondRES J4

La bruine / pluie nous a tenue compagnie en ce dernier jour, mais n’a pas entaché notre planning. Nous avions rendez-vous avec the Queen pour la relève de la garde, qui avait pour notre venue levé son drapeau en signe de bienvenue. Figurez vous que malgré notre pseudo retard nous avions belle place devant les grilles de Buckingham Palace. Du moins les ptisQ que des gentils gens ont laissé se faufilasser. La cérémonie a été apparently écourtée à cause de la pluie, mais nous avons pu voir le minimum syndical du roulement des gardes et les gardes à chevaux.

Puis direction Wesminster Abbey où nous pensions assister gratos à une office comme suggéré sur quelques sites…. Mais que nenni, only de la visite with ticket. Pas grave.
Un petit tour obligatoire jusqu’à Big Ben qui se refait une beauté, avec le London Eye a côté and the Parlement échafaudé pour de la photo souvenir.

Et dernière étape pour faire plaisir aux ptisQ : Hamley’s. Le magasin de jouets de dingo sur 5 étages, des animations de partout et Selky qui ne savait plus où donner de la tête et réclamait des selfies partout…

A l’heure où je t’écris l’avion a décollé et j’ai pleuré comme une m… Again. Malgré la pilule bleue… Can’t arrive à me contrôler. Je guette la moindre turbulence et languis d’être sur le tarmac. On doit être entrain de survoler la Manche ou Paris, en fait j’en sais rien je suis une autruche du hublot (déni total de l’avion)(on dirait que je suis dans un train en vrai ok ?). Même si ça fait réellement caguer, ça ne me gâche pas mon séjour et ne perturbe pas les ptisQ : c’est bien là le principal.
Nous avons passé 4 supers jours à Londres.
Que de visites et découvertes.
Les enfants ont adoré et DD aussi.
Selky aussi of course.
Édit de l’arrivage. Le stagiaire était en forme. Mais 2 avions en 2 mois…. mes nerfs méritent un petit répit…

Selky teste la couture de masque barrière – Coronavirus

Selky, comme tu le saches, ou pas, souffre de légère hypocondrie (pinaise cet article date de 2013 !!) difficilement compatible avec un confinement de type éviter à tout prix ce virus de mierda. Alors en attendant un hypothétique déconfinement et la proximité future des concitoyens potentiellement porteurs de la chose, Selky occupe ses 10 doigts pour éviter de passer son temps sur Twitter, ou pire BFM et de palpiter de la tachycardie stressante. Entre deux multiplications à deux chiffres et la révision de la Rome Antique, un dessin méditatif et un peu de cohérence cardiaque, une fournée de pain et une prise de température, un épisode de Camping Paradis et un coupage de cheveux, une sieste et une tentative de lecture saine, Selky a décidé d’équiper la famille de masque barrière en tissus cousus de ses blanches pattes.
Je te rappelle que le port du masque vise à protéger le quidam sain, mais ne remplace pas les indispensables gestes barrières face au Coronavirus et surtout le « restez chez vous ».

Selky et la couture

Alors je ne suis pas couturière, mais je sais « un peu » coudre à la main (merci maman). Je dois t’avouer que j’ai une machine, offerte par ma maman il y a plusieurs années, qu’il faudrait que j’apprivoise. Mais, quelques tentatives de fabrication de cannettes et de passage de fil dessus dessous bordel il est où ce p…. de fil ont eu raison de ma patience. Je préfère coudre à la main, ça me détend et me suffit (pour ce que je fais)(principalement rapiéçage de jogging ou legging troué, cousage de bouton ou fabrication de doudou).

Depuis quelques semaines, plusieurs tutoriels ont fait leur apparition pour la fabrication de masques barrières en tissus J’ai donc essayé 3 tutoriels avant de me concentrer désormais sur la réalisation du masque recommandé par l’AFNOR (Association Française de Normalisation).

Masque sans couture #01

Ce masque est facilement réalisable car ne nécessite pas de couture. C’est le premier que j’ai testé.
Le patron et le tuto pour réaliser ce masque sans couture provient de la page Facebook de Pain de Sucre (ils créent des maillots de bain je crois) >>  clique ici.
J’ai réalisé le « petit » patron et il convient aux enfants (voir Tinyni sur la photo). Je n’ai pas recommencé pour une version adulte car je suis passée au masque avec couture version #02 ci-dessous.

 

Masque « BEC de CANARD » avec couture #02

Cette première méthode avec couture a été trouvée sur le site du CHU de Grenoble. Elle est utilisée pour les soignants notamment en pénurie de masques…
Le masque décrit dans le pdf ci-joint est composé de 2 couches de tissus en coton et d’une 3ème couche de molleton que l’on place entre les 2 couches de tissus. Je n’ai pas mis eette 3ème couche sur conseil de ma mother qui a tenté et a trouvé le rendu trop épais qui rend la respiration difficile insaïde.
Le patron propose trois tailles selon la personne qui va l’utiliser : adulte femme/ado, homme, enfant. Tu peux imprimer directement le pdf ci dessus car j’ai mis le patron en « taille réelle » avec l’échelle de 5 cm. Attention à bien laisser 1 cm de plus pour les coutures hein !

Bon je te passe les détails couturiers, tout est expliqué dans le pdf et je n’ai fait que suivre. Voilà quelques images prises lors de la réalisation et le rendu – imparfait du fil mais qui fait le job.
Je l’aime bien celui-là il est couvrant. Puis, fin mars, l’AFNOR a publié des recommandations pour coudre un masque barrière et il s’agit d’un masque à plis. Celui ci ne conviendrait donc pas.

Masque à plis de l’afnor avec couture #03

Ce masque à plis recommandé par l’AFNOR est plus simple et plus rapide à réaliser que le précédent. Il te suffit de prendre 2 carrés de tissus de 20 cm x 20 cm et 2 bouts de ficelles élastique de 17 cm environ. Le résultat est un masque « plissé » que je trouve moins couvrant que le premier mais qui prend quand même bien le visage.
J’ai suivi ce tutoriel avec couture publié sur le site de l’Atelier des Gourdes. Je te passe encore une fois les détails couturiers, tout est très bien expliqué dans le pdf et par la dame dans la vidéo et je n’ai fait que suivre les étapes. Voilà quelques images prises lors de la réalisation et le rendu – imparfait du fil – mais qui fait le job.
J’en ai réalisé pour toute la famille (Selky included), et une copine m’en a commandé 4 pour elle et ses enfants.
Pour les enfants, j’ai réduit la taille du carré de tissu initial (18,5 x 18,5 cm) et des élastiques aussi (15 cm).
Si je savais utiliser ma machine (oh ça va je sais, j’ai LE TEMPS d’apprendre à l’utiliser) et si j’avais davantage de tissu et d’élastique, j’en ferai davantage. Mais j’ai bon espoir que d’ici quelques temps l’État nous fournisse en masques (quoi je rêve??).

Utilisation du masque barrière

C’est bien beau d’avoir un masque pour les sorties, mais il ne faut pas oublier ces quelques étapes à respecter (sinon porter un masque ne sert à rien) :

  • Se laver les mains à l’eau savonneuse avant de mettre le masque ;
  • Ne pas le toucher durant la sortie, ne pas le baisser sous son menton non plus ;
  • Une fois rentré à la maison : se laver les mains à l’eau savonneuse ;
  • Enlever le masque par les élastiques (sans toucher le tissu si possible) ;
  • Le mettre à laver (le jeter dans une bassine si vous ne faites pas de machine à 60° tous les jours) – 30 minutes à 60 degrés ou 30 degrés puis sèche linge ;
  • Se relaver les mains (on considère que le masque était sale) ;
  • Éventuellement se laver le visage à l’eau savonneuse si vous avez passé du temps à l’extérieur et rencontré du monde ;
  • Ne pas porter le masque plus de 3 heures.

Bref, nous voilà équipés pour nos « futures » sorties : courses, prenage d’air pour l’enfant si déconfinement prochain il y a…

DD reprend bientôt le travail et j’espère qu’il acceptera de le mettre (…).

Et toi tu sais coudre ?
Tu as cousu du masque ?