Selky tente de désencombrer son intérieur et arrête de se trouver nulle #lectures

21 Sep

Selky va te parler de deux nouveaux livres parus en ce mois de septembre aux Editions Eyrolles dans la catégorie Psycho et développement personnel.
Le premier est un défi à relever sur 21 jours : « J’arrête de me trouver nulle« . (ça pourra pas me faire de mal).
Le second est un recueil de bonnes idées pour désencombrer son for intérieur : « 200 conseils et astuces pour bien ranger et s’organiser chez soi« .

Selky arrête de se trouver nulle

Selky tente de désencombrer son intérieur et arrête de se trouver nulle 2

De quoi ça parle :

Clotilde Poivilliers nous aide à comprendre et à nous libérer de cette croyance limitante « Je me trouve nulle ». Grâce à son programme « PARI® » (c’est une méthode en lien avec la médecine chinoise) et en utilisant des outils réactualisés par les neurosciences, elle veut nous reprogrammer positif ! Elle se (nous) donne trois semaines, c’est la durée qu’il faut pour créer une nouvelle habitude, pour obtenir le « permis de fierté ». Dans le dedans il y a :

  • Des exercices originaux pour changer le regard que l’on se porte et s’affirmer.
  • Des rituels sous forme de « Like » pour avancer sur le chemin de « je suis nulle » à « je suis fière de moi ».
  • Des tableaux et des curseurs pour faire ses auto-bilans.
  • Des cartes mentales hebdomadaires pour avoir une vue globale des concepts (je kiffe)

Ce guide est fichtrement bien conçu pour sortir du cercle vicieux de la nullité et avancer sur le chemin de la réussite ! Un programme en 21 jours pour sortir de la spirale de l’échec et de la culpabilité, croire en ses capacités et se sentir mieux dans sa peau.

Ce que j’ai aimé :

  • La structure du livre en 3 parties correspondant aux 3 semaines du programme :
    • semaine 1 : je m’observe = programmation
    • semaine 2 : je suis actrice = déprogrammation (j’en suis là)
    • semaine 3 : je suis observaCteur = reprogrammation. J’agis en conscience au quotidien pour me reprogrammer à être fière de moi (je vous dirai si et comment cela a fonctionné pour moi).
  • La déculpabilisation (ce mot existe-t-il?). Nombre d’entre nous, même si l’on ne passe pas notre temps à se plaindre et ressasser une nullité latente, avons tendance à nous déprécier. « Les autres sont plus intelligents que moi », « je n’ai que ce que je mérite », « je suis un  bon à rien »….=> il faut se débarrasser de ces blocages.
  • L’idée du livre est de faire la différence entre « je suis nulle  » (on s’en prend à son identité, à son SOI) et « j’ai fait une erreur » (comportement). Cette différence est primordiale, fondamentale pour avancer.
  • Les petits exemples concrets dans les encadrés, les encarts « auto observation » en fin de chapitre pour noter ce qui nous concerne, les petits rituels (renoncement, gratitude… ) comme des Minirécompenses le long du parcours, les exercices pratiques (j’adooooooooooore le concret !!).

Selky tente de ranger et organiser son chez soi

Selky tente désencombrer son intérieur et arrête de se trouver nulle

De quoi ça parle :

Ce super guide « 200 Conseils et Astuces pour bien ranger et s’organiser chez soi » de Geralin Thomas livre tous les conseils et astuces pour désencombrer son intérieur. Geralin Thomas est une grande prêtresse aux États-Unis de l’organisation et du rangement, elle est aussi conférencière et formatrice.
Dans ce livre, elle aide à comprendre comment on fonctionne en matière de rangement pour mieux passer à l’action. Pour chaque pièce de la maison :

  • Des photos commentées pour vous repérer en un clin d’oeil.
  • Les bons plans pour optimiser l’espace au moindre coût.
  • Des solutions de rangement pour trier et vider sans regrets.
  • Des conseils pour apprendre à vous faire aider.
  • Un dossier pratique pour vous organiser, plannings et listes à cocher à l’appui.
  • Tout est enfin à sa place et vous vous sentez plus léger!

Ce que j’ai aimé :

  • Les astuces du début pour aider à désencombrer, enfin aider à s’y mettre. Car si tu es comme moi tu ne sais pas par où commencer, ni comment procéder. La dame t’explique par exemple qu’il faut prendre plusieurs sacs et y mettre une étiquette : à recycler, à vendre, à donner, à ranger, à jeter, à garder. Parcourir chaque pièce et s’occuper de chaque objet qui dérange. Car chaque objet a une place (rangé hein) et doit la garder !!
  • Les astuces pour aider à ré organiser son intérieur, pièce par pièce : entrée, salon, cuisine (frigo, placards, cellier), salle à manger, buanderie, chambres, bureau, dressing, garage. A chaque fois des conseils de type astucieux sont prodigués.
  • Mais aussi des astuces pour bien organiser le linge de maison dans les placards, faire une valise au top … (pratique)
  • La section informatique est plutôt utile comme touche de rappel, avec des conseils pour s’organiser, trier, ranger, classer, sauvegarder ses fichiers (ahemmm)(procrastination).
  • La gestion du temps est aussi abordée, et j’ai bien aimé ce chapitre qui parle de :
    • revoir ses priorités, gérer son temps en listant les tâches à accomplir et les priorisant ;
    • oser dire NOOOOOOOOOOOOOOOON ;
    • installer des routines et rituels pour la petite famille ;
    • prévoir des « conseils de famille » à la super Nanny (ça me plaît ça)
    • créer un calendrier familial (ah ça va je suis au top avec le mien) et même un bureau d’informations pour que toute la famille ait accès aux informations/papiers familiaux (bon j’ai un peu de temps pour le moment c’est moi qui gère le papier familial);
    • d’astuce pour en finir avec la procrastination ;
    • instaurer une routine ménagère et s’y tenir ;
  • Un chapitre sur l’intérêt de faire des listes pour se faciliter la tâche (j’adooooooooooore les listes), avec des exemples tout prêt de tableaux, listes et plannings.

Bref, j’aime beaucoup ce guide, il est clair, plein de bonnes idées, d’astuces, de conseils pour désencombrer et réorganiser sont intérieur. Ce que j’ai retenu et que je vais tenter d’appliquer c’est de désencombrer. Trier, donner, jeter, recycler et revenir à l’essentiel. J’ai commencé. Mais la route est longue. Longue. J’ai beaucoup de mal à me débarrasser des choses qui pourraient me servir « un jour ». Ce livre m’aide beaucoup à prendre « de la distance » avec les objets. Non je ne mettrai pas ce pantalon s’il est dans mon placard depuis + de 2 ans et que je ne l’ai toujours pas mis. Idem pour la vaisselle qui encombre mes placards…. Y’a du taf les Zamis, y’a du taf… Déjà je fais des efforts pour moins acheter, c’est un bon début non?

Vite je t’offre un exemplaire de cette « bible du rangement » là sur ma page Facebook : va chercher bonheur, il te reste 2 Jours pour cela !

Selky

Merci aux Editions Eyrolles pour l’envoi de ces livres. 

Selky ne te parlera pas de ça #04

6 Sep

En ce moment, je cours cours toute la journée, de décembre en été à la rentrée, je cours après le temps, je n’ai le temps de rien. Un mois de septembre quoi. Qui ne court pas d’ailleurs par ici ? Donc Selky a beau vouloir essayer, elle ne te parlera pas de ça, ni de toussa, ces riens, ces moins que riens. Elle ne te parlera pas d’elle non plus. Ni de lui et encore moins d’eux. De ces trop pleins. De ces riens. Ces moins que riens.

160906 Selky parlera pas de ça 4 (2)

Je ne saurai te répéter les strophes exactes, je n’en connais même pas le titre… mais hier soir nous avons eu droit à la première poésie de Tinyni. Tu t’es empressé dès le retour de l’école (entre 2 logorrhées de ta Sister) de me la réciter et si fier de re re recommencer devant ton papa.

Je tairai mes joues mordues et mes larmes retenues ces derniers soirs où la fatigue l’emporte… tu as peur. Peur d’avoir mal. Tu pleures que « depuis hier tu as déjà oublié si ça faisait mal ou pas. » Alors on rassure. On félicite. On encourage. On valorise. T’es un pitain de champion mon ptiQ. Tu es si courageux.

Je ne peux pas non plus retranscrire la fierté dans tes ptis yeux bleus quand tu es revenu du magasin avec ton papa brandissant ta nouvelle raquette de tennis, le sac à dos pour l’y ranger avec pleins d’autres poches pour le goûter la gourde la serviette pour esponger la transpiration et le paquet de kleenex (jamais sans ses kleenex je crois qu’il tient ça de moi). Tu avais déjà chaussé tes baskets et la tenue qui va bien pour aller l’essayer dans la foulée. Mon Minirodgère.

Je ne saurai te dire le nombre de pages que tu as dévorées depuis ces derniers mois. Ma Minimi mon minimoi tu as (tout comme moi) le cerveau en ébullition qui supplante l’appel du club de sport. Alors j’ai dégainé comme « cadeau de rentrée » de ma « boîte à cadeaux trouvailles qui peuvent servir et me sauvent la peau de Roger Rabbit à tout moment » le dictionnaire (Larousse Junior 8-11 ans)(fraichement déniché à Lidl) : tu as bondi tel un cabri. Et certains souvenirs abyssaux sont remontés à la surface, notamment le feuilletage incessant des pages centrales remplies d’informations passionnantes (drapeaux mammifères code de la route monde…)

160906 Selky parlera pas de ça 4 (3)

Je ne sais pas combien de flyers j’ai distribués dimanche matin, ni à combien de personnes j’ai parlé du Jeu de Peindre et de l’Atelier de Selky, mais je suis certaine d’avoir passé 4 heures debout en plein cagnard canicuculaire à parler avec des gens. Je sais aussi que j’ai eu des compliments, des encouragements, des contacts intéressants, serré la paluche du maire déshydraté, bu 2 litres d’eau sans faire pipi, pu compter sur mes ptisQ pour de la distribution flyerale, ainsi que DD puis mon father qui a pris le relai en mode VRP au taquet.

Je ne connais pas non plus la suite. Et même si elle met un peu de temps à prendre je l’espère belle. Je sais déjà qu’elle sera riche. En échanges et en partages.

Je ne sais pas quand. Je ne sais pas. Je ne sais pas à combien de kilomètres d’ici ni à combien d’heures d’avion cela sera. Je ne connais pas encore la destination exacte. Mais nous le ferons ce voyage de noces (quoi ça fait juste à peine un an qu’il a eu lieu le wedding day). L’an prochain même. En Thaïlande sans doute. La seule certitude que j’ai c’est que lundi prochain à 8h53 nous déposerons nos dossiers pour le passeport avec photo tête de déprimé et empreintes doigtales included. First ever pour moi phobique de l’avion je te rappelle. Mais qui a survécu à son premier vol jusqu’à Venise aller ET retour sans heurts ni tracas (juste décalée du shootage).

Je n’ai pas d’explication rationnelle sur certains phénomènes paranormaux qui déferlent dans la maisonnée…. je ne sais quel moustique tigre t’a piquée mais toujours est-il que tu m’as laissée te faire une tresse africaine (pleine lune ?), que tu me détailles des repas merveilleux à la cantine (poisson d’avril ?), que tu trouves la tenue achetée par ta mamie « ouahhh c’est trop beau!! » (OutaiMinimioutai), et comble de l’outrecuidance tu l’essayas sur le chef sans rechigner (rendez moi ma filllleeeee). Ah on me souffle dans l’oreillette : tu grandis. Je t’aime mon ptiQ.

160906 Selky parlera pas de ça 4 (1)

J’ai du mal à comprendre comment tu peux désormais chausser du 30.5, mesurer 1m18, m’arriver sous les tétous et peser bientôt la moitié de moi alors qu’avant hier tu étais logée dans mon utérus extensible. Ça doit être un coup de cette fucking faille temporelle. Dans 4 matins je ne pourrai plus te porter ni te tenir en entier recroquevillée dans mes bras. Que nenni je vais te mettre en petite boule et te tasser dans mon sac de femme 10 fois trop grand pour t’avoir toujours avec moi et te faire des bizoux à mon endroit préféré tout doux entre tes yeux au bas du front.

Quant à toi petit bonhomme. Que dis je… grand bonhomme tu as franchi le modeste pallier des 1 mètre ! 1m01 au compteur. 16.7 kilos à la pesée. Et 28 en pointure du pied qui pue. J’ai encore du mal à imaginer que tu aies pris pas loin de 6 centimètres et plus de 2 kilos en seulement 6 mois. A ce rythme là je vais prendre des actions chez Habillemoi et Chaussemoi. Mon champion. Ouai je me répète mais je suis si fière de toi. Et tu es aussi fier de grandir comme un champion et de toutes ces minivictoires : avoir un vélo de plus grand, te laver les mains sans marche pieds, toucher enfin les 2 extrémités de la baignoire avec majeur et orteil tendus quand tu y fais la carpette allongée, bientôt te cogner la tête au meuble du dessus de la table, et aussi bientôt « déborder du lit tellement tu as grandi ».

Je n’ai nullement l’intention d’envisager de penser un quart de secondes au collège quand autour de moi tout plein de mamans et copinautes voient leurs bébés projetés dans l’arène. 3 ans. Encore 3 ans. Only 3 ans. De même que l’an prochain Tinyni rentrera au CP et achèvera les années « maternelles = maman vient me chercher à la porte ».

Si vous le voulez bien je vais faire une halte temporelle.
Que tout le monde en profite pour faire le plein de câlins tout plein, de « mamaaaaan tu peux m’aider ?? »… de bobos à consoler, de larmes à essuyer, de comptines à réciter, de doudou qui pue le saucisson à laver….
Sinon je pense pré commander du lexomil en prévision.
Si on s’y met à tout plein on aura ptet un prix de groupe qui sait ?
Selky ne te parlera pas de tout ça non….

Selky kiffe ses vacances S16E08 #01

16 Août

Ça fait longtemps que j’ai pas rédigé un article à la manière de marjoliemaman : les « j’aime / j’aime pas » du moment. Mais j’ai beau revenir sur cet article je trouve pas trop de « j’aime pas » : pourvu que ça dure comme dirait l’autre !  C’est parti !

IMG_20160801_130313

J’aime tes rires de baleines / hyène à gorge déployée. T’entendre glousser à t’en donner le hoquet. Vos parties de guilli chatouilles parties. Votre complicité. Votre façon de vous protéger. Inéluctablement. A la moindre occasion où l’un ou l’autre est pris à partie. Embêté. Grondé.

J’aime pas ce sentiment de toujours courir après le temps. Après mon temps. Même en vacances.

J’aime les grillades tapette à la main pour chasser le tigre moustique, vos moustaches après les glaces à l’eau over colorées et coloriées, les melons et brugnons à gogo, la saucisse sans trop de poivre pour pas que ça pique, le tian c’est trop bon maman (penser à bannir le mot « ratatouille » à vie de son vocabulaire. Tian c’est bien. Ça sonne bien.)

J’aime les pique-nique à la plage un peu improvisés. La place trouvée in extremis sur le parking car c’est l’heure où le touriste cramoisi part. Les sandwichs un peu trop croustillants. Le paréo sur les épaules car il fait un peu frais ça y est. Le Biba ensablé et corné et non lu entre le paréo et la bouée.

J’aime vos pseudos pyjamas party, vos co-dodos parce que c’est les vacances, votre besoin d’être collés ou jamais bien loin l’un de l’autre un peu à longueur de journée. Vos câlins. Vos
J’aime ces journées en pyjama puis maillot de bain puis en pyjama. De la crème. Une douche. De la créme. A rien faire d’autre que pas grand chose. A rien prévoir puisqu’il n’y a rien de prévu. A manger à 14h et faire la sieste un peu trop longtemps.

J’aime pas quand tu me dis que je râle trop. Que je stresse trop. Même en vacances…. le total lâcher prise c’est pas pour tout de suite.
J’aime ces travaux qui ont bien avancés cet été. L’atelier de Selky prend forme. La table palette est terminée elle attend sa mise en couleur. La rentrée approche. Hâte et appréhension sont mêlées.
Je languis les dernières finitions qui permettront de m’y projeter totalement.

J’aime tous ces livres que tu lis en ce moment. Tom Tom et Nana, Ariol, Max et Lili, Boule et Bill, le Petit Spirou sont tes préférés du moment. Tu les dévores les enchaînes les relis…
J’aime cet après-midi à la rivière jolie dans l’arrière pays. Avec de l’épuisette inépuisable. De la vielle basket pour pas se vautrer sur le rocher glissant. De la partie de canne à pêche au blanc d’oeuf dur. Un petit courant gentil pour les ptisQ avec arrivage dans les ragondins.Du caillou plat pour bronzer le cuissot.
Des zamis Avec ou sans H.

J’aime nos minigrassemat de vacances, encore plus quand elles commencent pas un 9. Elles sont rares donc d’autant plus appréciables. Ça serait encore mieux si mon horloge interne ne me réveillait pas à 7h12.

J’aime ces 5 centimètres. 5 pitain de centimètres en 4 mois. Comme une revanche contre ces premières soirées plutôt bien compliquées et ces habits qui raccourcissaient pas assez. T’es un champion mon ptiQ un warrior.
To be continued !
Selky
%d blogueurs aiment cette page :